BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Souvenirs » Les bêtises

Les bêtises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les bêtises le 08/04/10, 11:53 am

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
On allait à l'école et on rentrait à la maison avec des copines, les habituelles, mais aussi celles qu'on rejoignait ou quittait en chemin.
Dans la classe il y en avait une qui avait un vélo flambant neuf, il n'y en avait qu'une d'ailleurs dans toute l'école qui avait un vélo ; appelons la Nadia (c'est un pseudonyme). Bien sûr ce vélo faisait des envieuses et on n'arrêtait pas de tanner Nadia pour qu'elle nous le prête un peu. Les négociations étaient très rudes comme vous allez voir.
Nadia qui était fine mouche et qui ne pouvait pas refuser indéfiniment finit par trouver une parade pour en dissuader plus d'une : elle accepta de prêter son vélo. mais uniquement....dans la descente, après le petit pont. non loin de l'école.
Beaucoup se retirèrent de la course.
Je devais être un peu plus intrépide, j'acceptais, la peur au ventre quand même, et quand il fallait m'exécuter c'était très dur et j'avais intérêt à bien maîtriser l'engin parce que la pente était très raide. Je ne me rappelle pas être tombée et je ne me souviens pas si ce petit jeu a duré longtemps.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Les bêtises le 08/04/10, 11:53 pm

Benaziez

avatar
Rang: Administrateur
A propos de vélo tu me rappelles un incident qui a failli me coûter cher. A cette époque il nous était possible de louer un vélo chez les cyclistes de la ville, d’ailleurs ils se comptaient sur les doigts. A cette époque c’était chez Kamel au plateau et pour une durée d’une heure il fallait débourser 50 ou 60 centimes Ce jour en revenant en fin de course je passais devant la sous- préfecture à grande vitesse et grisé par l’élan j’engageais un virage a 90 degré après le garage Guillaume et brusquement je me trouve face à un camion, je n’ai vu qu’une silhouette. Je ne sais pas jusqu'à aujourd’hui comment je l’ai évité. J’ai continué ma course avec une grande peur bleue au ventre. J’ai remis le vélo à son propriétaire et je me suis sauvé tout tremblant. Le hic est que mes parents étaient le soir au courant de l’histoire.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Les bêtises le 09/04/10, 11:49 am

Nassira


Langue pendue
Salam

Emouvant toutes ces retrouvailles... et touchant tous ces souvenirs qui jallissent du passé de notre oasis. Merci de les partager avec nous .
C'est beau toute cette insouciance et innocence qu'on ressent à travers ces moments ....
Bravo les filles pour cette nouvelle rubrique, et merci à Kachina de l'avoir mise en place, tu as vu c'est plus constructif de nous unir nous autres garçons et filles ..........LOL

Amicalement Nassira

Voir le profil de l'utilisateur

4 Les bêtises le 16/04/10, 10:19 am

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Les bêtises, encore sur le chemin de l’école….
Si on marchait vite à l’aller pour ne pas être en retard - et on arrivait groupées, le groupe s'épaississait au fur et à mesure- au retour on savait prendre son temps, on jouait et on n’en manquait pas une.
On avait, ma soeur et moi, des chapeaux de paille qui ne duraient pas longtemps au grand désespoir de nos parents…la suite expliquera que ce n'était pas une fatalité...
En général, c’était plutôt les « grandes » ensemble…elles me laissaient derrière seule ou avec d’autres « petites » …pour parler « de bébés ».
Alors il fallait bien me rendre intéressante d’une manière ou d’une autre !
Un jour un rat mort était étalé et aplati au beau milieu de la route poussiéreuse ; j’ai eu la lumineuse idée de le ramasser, de le mettre dans mon chapeau pour le bercer en chantant. Je ne sais pas si ça plaisait aux autres filles, elles se tenaient à distance respectueuse, j'étais repassée très fière en tête du cortège !
En chemin on passait par la gendarmerie où s’arrêtaient une ou deux copines ; je sautillais allègrement, contente de moi et j’arrivais la première pour frapper à la porte chez les copines.
La porte s’ouvrit me claqua au nez puis la mère attira ses filles à l’intérieur.
Je me débarrassai aussitôt de l’animal….pas question de le ramener chez moi !
Je ne risque pas d’en faire autant aujourd’hui !
Mais à l’époque j’ai mis bien des zarzoumias et des grosses sauterelles dans le dos de ma sœur !

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Les bêtises le 17/04/10, 05:20 pm

Benaziez

avatar
Rang: Administrateur
A ce que je vois l’aller et le retour sur le chemin de l’école étaient bien gais et amusants. Tu ne manquais pas d’idée pour attirer l’attention des autres d’une bien maligne façon. Je me demande si ça n’avait pas dû t’attirer la réprobation et le grandement de ta sœur en courant après toi. Ton insouciance te donnait assez de courage pour ne pas craindre ces bestioles qui inspirent une certaine répugnance. Zarmoumia une appellation bien de chez nous et étonnant que tu n’as pas oublié. J’ai bien vécu dans ces endroits fait de talus et de maquis à cette époque pour avoir joué et maltraité ces bestioles et parfois c’était dangereux lorsqu’on avait affaire au scorpion ! Et aussi la vipère.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

6 Les bêtises le 27/04/10, 10:38 am

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Alors tout le monde a été très sage ?
Tout le monde a collectionné les bons points et les images ?
A part Kachina qui recevait des fessées quand il ne savait pas sa poésie et Benaziez qui allait comme un fou à vélo, tous les autres étaient des petits anges ?

Voir le profil de l'utilisateur

7 Les bêtises le 28/04/10, 11:26 am

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
A table
On n’aimait pas beaucoup les fèves et les petits pois ! Comble de malheur on devait aider à les écosser et les petits pois crus, les tout petits étaient délicieux, eux…mais bien sûr pas question de les manger crus, on picorait quand même un peu en douce.
A table on n’en finissait pas de mastiquer ; mon père disait « Ca y est tu as mis la grille ».
Parfois les parents disaient « Tu iras à l’école quand tu auras fini, ta sœur ira toute seule », ça nous faisait activer…
Parfois ça énervait tellement mes parents qu’ils en envoyaient une des deux dans la cour en disant « Prends ton assiette et va finir dans la cour, tu reviendras quand tu auras fini ». Ce n'était pas une grosse punition, on allait voir Fido le chien, je ne sais pas s'il nous aidait à finir...
Au bout d’un moment Danièle revenait, son assiette était vide.
Un beau jour ma mère a eu besoin d’enlever la petite grille ronde où s’écoulait l’eau , au milieu de la cour. Et oh surprise ….une flotille de petits pois glissaient à la surface de l’eau ! ! !
Juste retour des choses j’ai eu une fille qui elle aussi « mettait la grille ». Un jour qu’on a dû déplacer la table, plein de boulettes séchées de nourriture sont tombées d’une barre de la table. Ca l’a bien embêtée qu’on découvre sa cachette.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Les bêtises le 02/05/10, 03:01 pm

nancy


Nouveau
Very Happy moi qui ne me rappelle pas de grand chose par contre les chansons et les jeux oui, la corde a sauter j'aime tjrs autant je suis d'ailleurs en train d'apprendre a ma petite fille de 4 ans. Pour mon trachome j'ai ete soigne par un medecin a Alger tres mauvais souvenir il m'a gratte l'interieur des paupieres pour enlever le plus d'infections possible j'en ai encore des frissons plus de 50 ans apres.
Une fois en rentrant de l'ecole avec les autres ns avons vu un animal assez gros ds l'oued ns sommes tous partis prevenir nos parents qui sont tous arrives pour voir l'animal en question etait un SANGLIER question sur question certains voyaient deja le sanglier en mechoui... heureusement qu'il ne lui ont rien fait c'etait la mascotte de je ne sais plus quel regiment et les troufions le chercher partout. Est ce que quelqu'un se rappelle de la cigogne blessee qui avait etait soignee a l'hopital????? J'aime bien vous lire tous les souvenirs reviennent peu a peu thumright

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Les bêtises le 14/05/10, 05:52 pm

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Le shabbat
Ce qu’il y avait de terrible d’être toujours l’une sur l’autre avec ma soeur, c’est qu’il y en avait toujours une pour jouer les rabat-joie, c’était difficile de faire des bêtises tranquillement, i y en avait toujours une qui « rapportait »…
On chantait régulièrement d’ailleurs (à l'école on l'entendait aussi):
« Rapporteur des 4 chandelles
Qui rapporte à sa marraine
Sa marraine lui donne des sous
Pour acheter des muchachous »
Un samedi on allait en ville toutes les deux, et voilà qu’on se fait interpeller par une dame….qui faisait le shabbat…mais qui avait encore quelque chose à faire cuire !
Il fallait lui allumer le gaz ! (à la maison bien entendu on n’avait jamais touché aux allumettes)
Ma sœur se laissa convaincre, l’affaire fit du bruit chez nous mais je crois qu’elle fit beaucoup rire nos parents !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum