BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Religion » L’athéisme n’est pas humain !.

L’athéisme n’est pas humain !.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L’athéisme n’est pas humain !. le 24/07/07, 01:52 pm

salam!
juste pour voir si la question intéresse quelques personnes sur ce forum.
L’athéisme n’est pas humain !.
Salam alikoum,
La réalité des choses c'est que de nombreuses personnes dans le monde, acquièrent par héritage une culture religieuse (que se soit judaïque, chrétienne ou musulmane ) sans pour autant y avoir réfléchi et surtout adhéré. L'instauration de cette neutralité reflète le trait faible attachement d’une partie (majorité ?) des gens aux religions.
L'athéisme est devenu le standard, la norme, cette idéologie paradoxale pour l'être humain puise sa force dans le sectarisme cartésien du monde dans lequel on vit. En effet, à l'antipode des religions, l'athéisme légitime son existence en se basant sur des critiques sans fondements et hors contexte des trois religions monothéistes. Or sans revenir sur les points soulevés par ces détracteurs, essayons de manière objective et sans dimension passionnelle d'étudier ce qui alimente encore l'athéisme aujourd'hui.
La nécessité perpétuelle de modéliser les événements, d’essayer de tout rationaliser par des théories basées sur des suppositions et hypothèses, constitue les fondements de son idéologie. La vie devient ainsi une quête infinie du « pourquoi du comment » et ce pour un temps indéterminé.
Les religions et en l’occurrence l’Islam ordonne l’acquisition du savoir, certains trouveront donc un point commun entre le registre divin et celui de l’athéisme, or il y a une distinction fondamentale entre les deux. En effet la science pour la religion à pour objectif de faire découvrir aux hommes la diversité du monde dans lequel ils vivent et donc un des aspects de la grandeur et de la puissance de leur créateur. D’ailleurs dans les différents livre de dieu et plus précisément dans le saint Coran il est détaillé des phénomènes physiques et biologiques qui ont apportés de biens nombreuses réponse à l’être humain avant même qu’il dispose d’outils et des connaissances de les découvrir par lui-même.
En revanche pour les adeptes de la non croyance, cette course effrénée de connaitre les règles régissant le fonctionnement du monde à pour objectif de répondre à des interrogations légitimes leur permettant d’avoir une vision plus claire sur la création de l’univers et parallèlement à cela de diagnostiquer les sources des problèmes qu’ils rencontrent.
D’un point de vue éthique, qui est une notion subjective, ces deux visions s’affrontent et je pense que c’est dans ce domaine qu’elles sont le plus divisées. La notion de « bien et de mal » et dans un cas une règle qui régule et qui déterminera la vie d’ici bas et dans l’au-delà alors que pour l’autre cette notion est beaucoup plus nuancé et est fonction du cadre dans le quel ces actes sont commis. Il est important de souligner que dans le cadre de l’athéisme, la récompense ou la rétribution n’est pas systématique et laisse place dans les deux cas à une injustice, dans la mesure où certains bénéficieront de passe droit alors que d’autre seront soumis aux maltraitance de leur semblables.
Si vous le permettez je vous soumets ces deux questions pour ouvrir les débats :

-1) Comment vivre dans un monde ou le criminel n’aurait pas à répondre de ses actes, statistiquement parlant il existe toujours un pourcentage non négligeable de personnes qui ne seront jamais condamnées?
-2) A l’ère du clonage et des modifications génétiques, commun expliquer l’existence d’une âme, que l’on peut matérialiser, quelle réponse apporte l’athéisme a cette question centrale ?

Voir le profil de l'utilisateur

Jamila

avatar
Super Posteur
Super Posteur
Essalam et tout d’abord bienvenue Ijtihadi, « naouartina bi houdhourek » j’ai savouré la recette que tu nous proposes, Allah yathik essaha c’est une recette qu’on devrait transmettre à tout le monde.

Kachina merci pour la balade que tu nous offres dans la belle cité et aussi les cartes postales transmises par Hamdi en noir et blanc de l’époque coloniale sont magnifiques, c’est un véritable trésor. Mais celle qui a retenue le plus mon attention c’est la photo de la petite fille enveloppée du drapeau national – je trouve qu’elle est tellement expressive et émouvante de part la beauté de la petite fille et aussi du symbole qu’elle reflète avec ce geste simple mais combien figuratif.

Quant à notre brizidane tu n’arrêtes pas de nous étonner si tu n’existais pas il aurait fallu t’inventer, j’ai cliqué sur le lien que tu nous propose et mon ordi a commencé à péter de partout c’est quoi cette affaire là !!, sans façon mais où est-ce que tu vas chercher tous ces trucs?
Salutations amicales à toutes et à tous

Voir le profil de l'utilisateur

Benaziez

avatar
Rang: Administrateur
Salam pour tous

Je crois que pour ce sujet la discussion demande beaucoup de réflexion et un esprit critique assez développé. Vous nous posez là un problème philosophique et une question de choix pour chaque individu dans ce bas monde. En tant que musulman la réponse nous est tout indiquée dans le saint Coran et le hadith du prophète Mohamed QSSSL. A la lumière de la parole de Dieu, et notre foi inébranlable, la question ne se pose pas. Nous croyons en Dieu le tout puissant, jala jalalouh. L’islam est une religion de tolérance, de miséricorde et de justice. Sourat al asr à elle seule résume la grandeur de l’Islam. Eddinou al mouamala. L’adoration de Dieu est une relation entre l’être humain et son créateur ou Dieu est seul juge tandis que la relation entre l’être humain et son prochain est tout autre. L’Islam et ses préceptes nous enseignent comment se conduire vis-à-vis de notre prochain et dans ce bas monde. Notre prophète QSSSL est le meilleur exemple de conduite.

La réfutation de l’athéisme
À cet instant précis, il convient de rappeler la chose suivante: quand nous déclarons posséder une complète compréhension de Dieu et Lui réserver tout le respect que nécessite la sagesse, à vrai dire nous ne parlons pas d'intelligence. L'intelligence et la sagesse sont deux concepts totalement différents. L'intelligence est la capacité mentale biologique qu'on possède à la naissance; elle ne peut ni augmenter ni diminuer. La sagesse quant à elle, est une aptitude qui n'existe que chez les croyants. La sagesse est accordée aux croyants qui ressentent la crainte de Dieu telle une merveilleuse bénédiction venant de Lui. C'est une compréhension, une lumière divine que Dieu accorde à Ses fidèles serviteurs. Par la crainte qu'une personne ressent pour Dieu, la compréhension devient réalité, la sagesse augmente.
Les caractéristiques les plus évidentes d'un homme sage sont: la crainte qu'il ressent vis à vis de Dieu, le soin qu'il met à dépasser ses limites et la recherche constante du plus grand plaisir de Dieu.
Même si une personne était la plus intelligente, la plus cultivée et la plus savante des personnes, elle serait toujours "peu judicieuse" si elle ne possédait pas ces caractéristiques. Dans ce cas, il lui manquerait de voir la vérité et elle serait privée de la faculté de compréhension.
Un exemple permettra de clarifier la différence entre ce qu'est l'intelligence et la sagesse. Un scientifique, pourrait avoir mené à bien dans son département d'études, un projet concernant par exemple, le système nerveux du corps humain. Même s'il était l'homme le plus érudit concernant l'impressionnant réseau de communication des nerfs à l'intérieur du corps humain, il demeurerait cependant une personne "peu judicieuse". Il serait en réalité seulement une personne bien informée à propos du fonctionnement des cellules nerveuses. Car ceci étant, il lui manquerait d'avoir une compréhension du fait essentiel au-delà d'une telle information. Pour sa part, une personne sage verra les caractéristiques miraculeuses du système nerveux et les détails inhérents parfaits qu'il possède, en arrivant à la conclusion qu'une telle structure si parfaite ne peut être que le résultat de la création de Dieu, l'Exalté. Elle pensera au fond d'elle-même que "le pouvoir qui a créé le système nerveux de façon aussi parfaite est sans aucun doute le Créateur de tous les êtres vivants. De même, est-Il capable de créer la dernière demeure après la mort: l'Au-delà".
Ce que nous allons relater dans ce livre signifie, être le témoin de l'existence de Dieu à travers la sagesse. Certaines personnes ont foi en l'existence de Dieu, d'autres quant à elles, affirment qu'elles croient en Dieu non pas à travers la réflexion et l'exercice de la sagesse mais à travers ce qui leur a été enseigné. Jusqu'à maintenant, elles omettent de respecter l'exigence de croire en Dieu parce qu'elles ne pensent pas et n'usent pas de leur sagesse. Quant à eux, les adeptes de la sagesse, reconnaissent les signes de l'existence de Dieu et de Sa création et ressentent une profonde crainte vis à vis de Lui, le Tout-Puissant.
Dans le Coran, Dieu nous renseigne sur les signes de la Création et Il affirme que seuls les hommes sages peuvent les voir.
"Et parmi Ses signes Il vous montre l'éclair avec crainte (de la foudre) et espoir (de la pluie), et fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il redonne la vie à la terre après sa mort. Il y a en cela des preuves pour des gens qui raisonnent." (Sourate 23, "les Romains", v. 24)

voici un lien intéressant :

http://www.harunyahya.com/fr/index.php

Voir le profil de l'utilisateur
Salam Alikoum!!
Je vois avec plaisir que nous sommes sur la même longueur d'onde je me rend compte avec plaisir que les Algériens s'intéressent a l'islam... je vais donc continuer si vous le voulez bien!!..
La nature de l’Islam impose à la nation qui l’adopte d’être une communauté instruite où prédomine la proportion des gens cultivés et où baisse ou bien s’efface celle des ignorants. Il en est ainsi parce que les réalités de cette Religion dans ses principes fondamentaux comme dans ses règles de détail n’est pas un ensemble de rites transmis par hérédité ou des incantations répandues par suggestion et diffusées par illusion. Point de tout cela. Ce sont des réalités puisées dans un Livre parfait et dans une sunna bien avertie. Pour les assimiler, une simple lecture superficielle est insuffisante. Il faut pour cela une communauté qui compte des esprits intelligents, des moyens intellectuels élevés et de grandes qualités morales.
Nul doute, d’ailleurs, que l’étude des méthodes de l’Islam crée chez la communauté qui l’entreprend un climat favorisant la connaissance juridique fondée sur les permissions et les interdictions, c’est-à-dire les droits et les devoirs, ainsi qu’une atmosphère propice aux règles minutieuses de comportement social en matière de recommandations et d’interdiction du mal et un climat qui encourage une recherche authentique et un effort (ijtihâd) sincère pour fournir à l’Islam les solutions des problèmes de la vie qui se posent à chaque époque.
Lorsque ces éléments font défaut dans un milieu donné, la force de l’Islam vécu décline et sa fraîcheur se flétrit, comme l’arbre verdoyant qui perd de sa vitalité.
Il y a ensuite la méditation et la réflexion sur l’univers que de nombreux versets du Coran recommandent, car c’est un aspect fondamental de la Foi. En effet, c’est cette réflexion qui a ouvert l’esprit humain sur les merveilles de la civilisation moderne, rendant possible tant de grandes découvertes scientifiques qui percent bien des secrets de l'Existence et mettant au service des hommes tant de pouvoir inimaginables pour leurs prédécesseurs.
Il y a aussi la recommandation de rechercher et de suivre uniquement la vérité, de fustiger les suspicions et les conjectures, et l’interdiction de les cultiver ou de sceller l’ouïe, la vue et le coeur.
Tout ceci est de nature à promouvoir une société éloignée des mythes et à l’abri des illusions, non une société vivant dans le charlatanisme et l’imposture, et favorisant les futilités et les variétés, qui reste gouvernée par des traditions obscures n’ayant aucun fondement divin.
Pour l’Islam la science est comme la vie pour l’homme. Cette religion ne trouve sa stabilité que chez les dépositaires de connaissances mûres et les épris avertis.
Allah dit :
{ Voici une communication adressée aux hommes afin qu’ils soient avertis; qu’ils sachent seulement que Lui, Il est un Dieu unique et que réfléchissent ceux qui sont doués d’intelligence }
[Sourate 14 : verset 52].
Décrivant les conversations des habitants de l’Enfer, Allah dit :
{ Si nous avions entendu ou si nous avions compris, nous ne serions pas des hôtes du Brasier } [Sourate 67 : verset 10 ].
BABAKA ALLAH FIKOUM WA FI AHLIKOUM WA FI KOUL MA YOUHIBOU EL ILTIHAK BINA..........

Voir le profil de l'utilisateur
Salam Alikoum!!
Je vois avec plaisir que nous sommes sur la même longueur d'onde je me rend compte avec plaisir que les Algériens s'intéressent a l'islam... je vais donc continuer si vous le voulez bien!!..
La nature de l’Islam impose à la nation qui l’adopte d’être une communauté instruite où prédomine la proportion des gens cultivés et où baisse ou bien s’efface celle des ignorants. Il en est ainsi parce que les réalités de cette Religion dans ses principes fondamentaux comme dans ses règles de détail n’est pas un ensemble de rites transmis par hérédité ou des incantations répandues par suggestion et diffusées par illusion. Point de tout cela. Ce sont des réalités puisées dans un Livre parfait et dans une sunna bien avertie. Pour les assimiler, une simple lecture superficielle est insuffisante. Il faut pour cela une communauté qui compte des esprits intelligents, des moyens intellectuels élevés et de grandes qualités morales.
Nul doute, d’ailleurs, que l’étude des méthodes de l’Islam crée chez la communauté qui l’entreprend un climat favorisant la connaissance juridique fondée sur les permissions et les interdictions, c’est-à-dire les droits et les devoirs, ainsi qu’une atmosphère propice aux règles minutieuses de comportement social en matière de recommandations et d’interdiction du mal et un climat qui encourage une recherche authentique et un effort (ijtihâd) sincère pour fournir à l’Islam les solutions des problèmes de la vie qui se posent à chaque époque.
Lorsque ces éléments font défaut dans un milieu donné, la force de l’Islam vécu décline et sa fraîcheur se flétrit, comme l’arbre verdoyant qui perd de sa vitalité.
Il y a ensuite la méditation et la réflexion sur l’univers que de nombreux versets du Coran recommandent, car c’est un aspect fondamental de la Foi. En effet, c’est cette réflexion qui a ouvert l’esprit humain sur les merveilles de la civilisation moderne, rendant possible tant de grandes découvertes scientifiques qui percent bien des secrets de l'Existence et mettant au service des hommes tant de pouvoir inimaginables pour leurs prédécesseurs.
Il y a aussi la recommandation de rechercher et de suivre uniquement la vérité, de fustiger les suspicions et les conjectures, et l’interdiction de les cultiver ou de sceller l’ouïe, la vue et le coeur.
Tout ceci est de nature à promouvoir une société éloignée des mythes et à l’abri des illusions, non une société vivant dans le charlatanisme et l’imposture, et favorisant les futilités et les variétés, qui reste gouvernée par des traditions obscures n’ayant aucun fondement divin.
Pour l’Islam la science est comme la vie pour l’homme. Cette religion ne trouve sa stabilité que chez les dépositaires de connaissances mûres et les épris avertis.
Allah dit :
{ Voici une communication adressée aux hommes afin qu’ils soient avertis; qu’ils sachent seulement que Lui, Il est un Dieu unique et que réfléchissent ceux qui sont doués d’intelligence }
[Sourate 14 : verset 52].
Décrivant les conversations des habitants de l’Enfer, Allah dit :
{ Si nous avions entendu ou si nous avions compris, nous ne serions pas des hôtes du Brasier } [Sourate 67 : verset 10 ].
BABAKA ALLAH FIKOUM WA FI AHLIKOUM WA FI KOUL MA YOUHIBOU EL ILTIHAK BINA..........

Voir le profil de l'utilisateur

6 L’athéisme n’est pas humain !. le 16/05/10, 01:46 am

AHMED


Nouveau
A travers maintes discussions que j'ai pu aborder avec des athées...Je suis arrivé à une conclusion : c'est qu'ils n'ont rien de rationnel ou d'intelligible qui les laisserait prendre cette position envers Dieu le créateur...si ce n'est que des conjectures et des suppositions basées sur d'interminables interrogations qui leur servent d'échappatoire de la flagrante réalité et l'inéluctable vérité de l'existence de Dieu .
Pourquoi s'accrochent-ils obstinément à leur athéisme ? Je pense que cela relève plus du psychologique que de l'intellectuel...car ils ont une vive envie de se singulariser et se distinguer des autres, et des communs des mortels . A plusieurs reprises j'ai vu comment ils s'esquivent face aux arguments rationnels et logiques qui les mettent dans l'embarras et démontrent leurs aberrations...alors ils s'éclipsent...pour réapparaitre et reprendre la charge à partir d'un autre front...en espérant récupérer la face perdue .
Les athées sont les plus irrationnels des humains qui prônent le rationalisme .

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum