BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Actualités » La coupe de notre monde

La coupe de notre monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La coupe de notre monde le 15/11/09, 07:30 pm

kachina


mordu
mordu
La coupe de notre monde
Par Kamel Daoud

Il faut se l’avouer : il est presque plus important de vaincre l’Egypte que d’aller en Afrique du Sud. La raison ? L’Afrique du Sud c’est la Coupe du monde, le match d’hier était la coupe de notre monde, à nous et aux Egyptiens. A l’heure de ces lignes, le score était impossible à deviner, mais pour nous, l’Egypte avait déjà perdu. Perdu quoi ? Ce qui lui restait de son nassérisme culturel, réduite à mitrailler un bus au lieu de libérer le panarabisme de ses territoires imaginaires. Le nombrilisme égyptien était choquant pour nous les Algériens, mais aussi cette certitude qu’avait ce pays frère d’être le grand frère de tous les autres pays arabes, sans hésiter devant le lamentable et le ridicule. Un spectacle de délire médiatique qui montre cette extrémité de la désolation et de la vanité où peut mener le panarabisme lorsqu’il est vaincu partout et ne trouve plus d’autres ennemis que ses frères de lait.

Le néonassérisme déclenché par un simple match de foot montre que ce pays n’a pas encore réglé la question de son obésité historique : il se prend encore pour le centre de notre monde. D’où l’enjeu de ce match : c’est la coupe de « notre monde » à nous, un monde triste et horizontal où le leadership se joue en écrasant les autres au lieu de les mener à la victoire.

Les Algériens savent depuis longtemps ce qu’est un pays ennemi ; ce qu’il ne savent pas cependant, c’est quoi un « pays frère ». Comment définir cette expression, cette fraternité orale dont l’utopisme nous étouffe et dont la redondance nous fait grimacer par son hypocrisie ? C’est quoi être un pays frère ? Est-ce que cela se mange et nourrit son homme et son peuple ? Est-ce que cela s’exprime comme le doigts de la main ou en poussant Yussef dans le puits ? Est-ce que cela nous sert quelque part lorsqu’on se fait malmener en terres étrangères ? Presque pas.

Maintenant, si même avant le résultat du match, nous savons que l’Egypte a perdu quelque chose, l’autre question est « qu’avons-nous gagné nous ? ». Une première conclusion : il faut désormais qu’on soit fier d’être des Algériens et pas des produits dérivés du panarabisme décadent. Deux : ils peuvent nous concurrencer notre arabité ; mais si on accepte notre algérianité, celle-là personne ne peut nous la voler. Trois : nous avons une équipe, un drapeau et un peuple : il ne nous manque que l’indépendance vis-à-vis du panarabisme démodé et des colonisations internes. Quatre : désormais, nous n’avons plus à imiter l’Egypte, ni personne d’autre que les nôtres. Cinq : il faut demander à tous nos officiels de parler algérien et de ne pas baragouiner dans une langue classique, là où même les Egyptiens n’hésitent pas à parler égyptien tout en se déclarant d’un arabisme pur à plusieurs castes. Six : nous n’avons plus à avoir honte de nous-mêmes, de nos prénoms, de notre vraie langue nationale et de notre culture: nous ne sommes la photocopie de personne, ni d’aucune origine certifiée. Ce n’est peut-être qu’un match, mais il a suffi à démonter l’essentiel : nous pouvons être simplement algériens et l’être superbement et sans artifices importés.


Kamel Daoud
Note de kachina: Je m''excuse si ça risque de choquer certains mais moi je partage son avis

Voir le profil de l'utilisateur

2 Notre coupe du monde le 16/11/09, 12:09 am

DHIAB Ben Ghanem


Langue pendue
Dans le "mille" Daoud.Quant à toi cher kachina,cet écrit ne peut choquer personne.Si au cours de la Guerre de Libération nationale, personne n'est mort à notre place alors que nous mourrions au Sinai en 1967 et en 1973, les plus jeunes ne connaissent peut être pas ces moments de l'histoire.Par contre et ce n'est pas si lointain,lpendant la decennie noire, les pays "frères" nous regardaient mourir par lots entiers et n'avaient aucun état d'âme.On nous prenait pour un "laboratoire" Basta! Notre pays est aussi grand qu'un continent, contentons nous de le bien l'occuper.Pour rappel, "El Kahira" est la création des Fatimide issus de la grande tribu algérienne des Koutama du littoral nord constantinois.Les armes de la"victoire" du 10 octobre 1973 ont été payés par notre pays par un chèque à blanc.N'ayons aucun complexe, nous formons une grande nation à nous seuls.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: La coupe de notre monde le 16/11/09, 03:00 am

Jamila

avatar
Super Posteur
Super Posteur
Tout à fait d’accord avec Dhiab et Kachina, voila au moins quelqu'un qui pense avec sa tête bien placée sur ses épaules !!! Les gens sont assez intelligents pour ne pas être dupes et tomber dans le piège tendu pour détourner l'attention des autres centres d'intérêts. Avec leurs agressions, les Égyptiens n’ont fait que traduire leur mal d’être et leur misère, ils attirent plus de pitié qu’autre chose. Nous devons continuer d’être capables de leur montrer que nous sommes un peuple civilisé qui sait garder son sang-froid et sa fierté.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum