BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Actualités » 12,8% des Algériens sont accros à internet

12,8% des Algériens sont accros à internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

kachina


mordu
mordu
En pleine période de croissance, l’Internet en Algérie devient de plus en plus la nouvelle ‘’Mecque’’ de millions d’internautes. Evalué à 4.5 millions de personnes, les internautes Algériens ont été l’objet d’une étude intitulée ‘’Webdialna’’ qui révèle les comportements et les centres d’intérêts de cette frange qui représente 12,8% de la population. (Par Nouredine ABBASSEN)






Depuis quelques années, les Algériens s’équipent de plus en plus de matériel informatique et se connectent à internet. Après la ruée vers les cybercafés, ce sont maintenant les foyers qui adoptent ce réflexe et internet devient une affaire de famille et l’ADSl prend place chez des centaines de milliers de familles Algériennes. Mais une fois connecté, quels sont les centres d’intérêts de ces jeunes et moins jeunes qui découvrent la toile et la liberté de contacter le monde entier ?

IDEATIC et Med&Com sont deux entreprises spécialisées dans les domaines de la communication notamment via internet, qui ont consacré leurs efforts à une étude du comportement des internautes en Algérie et les premiers résultats sont dignes d’intérêt, notamment auprès des opérateurs économiques (Etat, entreprises, administrations...) qui cruellement de données statistiques fiables à même de leur permettre d’exploiter cette situation qui est un fait, plus qu’une tendance. Les deux entreprises on initiés cette étude ‘’pour répondre aux besoins de ces acteurs de l’économie en se fixant pour objectif non seulement de décrypter les usages et les perceptions des internautes, mais également de récolter leurs opinions et leurs attentes sur des thèmes tels que l’ADSL, l’internet via la mobile, la publicité en ligne, le commerce électronique, le projet Ousratic,… ‘’.

Les premiers résultats de l’enquête révèlent que 75 des internautes, qui sont au nombre de 4.5 millions de personnes, déclarent qu’internet est un outil indispensable et pour plus de 90% d’entre eux, internet fait partie de leur quotidien depuis au moins un (01) an, ils se connectent au moins une fois par jour et passent en moyenne une à deux heures devant leur écran.

L’étude révèle aussi que le sexe masculin est largement plus attaché à internet avec un pourcentage de 74,2% contre 25,8% de femmes et que six internautes sur dix ont moins de 40 ans, répartis comme suit:
. 19ans : 9%
. 20–29 ans : 29,2%
. 30–39 ans : 23,3%
. 40–49 ans : 21,7%
. 50 ans et plus 16,7%


Il est à préciser que l’échantillon étudié informe que 66,2% des internautes Algériens sont des universitaires avec un niveau d’instruction d’au moins BAC+1 à 3, les autres se répartissant comme suit : • diplômés de l’enseignement professionnel, 8,1% • niveau lycée (seconde à terminale), 20,1% • niveau CEM,7% • seuls 0,7% se sont arrêtés au primaire

Il est indiqué que 69,1% d’entre eux sont des personnes actives, 19% des étudiants et 11,9% sont des inactifs (retraités, sans profession, femmes au foyer,…). Géographiquement, le centre du pays comporte 51% des internautes Algériens (avec un pic pour Alger 29,28%) au moment où l'Est du pays détient 23,97% d’entre eux. La région Ouest arrive en troisième position avec 15,68% puis arrive le sud du pays avec 9,36%.

Dans une deuxième partie de l’étude menée par IDEATIC et Med&Com, les orientations des internautes ont été mises sous la loupe. Une fois sur la toile, les internautes Algériens sont partagés en trois grandes catégories : Il y a ceux communiquent à outrance et ils sont une majorité avec 82.6% d’entre eux qui envoient et reçoivent des mails (courriers électroniques) dont 42,5% utilisent une messagerie instantanée (type MSN, Yahoo Messenger), 33,8% fréquentent les forums de discussion, 33% passent leurs coups de téléphone via le web (Skype), 9,9% font de la visioconférence.

A la recherche de l’information, 80,7% utilisent les moteurs de recherche, 22,9% souhaitent lier des contacts d’affaires. Il est avancé aussi qu’internet est progressivement devenu le média de tous les medias, ce constat est conforté par les 80,8% des internautes qui lisent la presse en ligne, les 19,9% d’entre eux qui écoutent la radio et 11,4% regardent la télévision.

Une approche approfondie a démontré les grandes orientations des internautes dans les deux schéma suivants où l’on retrouve que les sites internet d’actualités globales sont les plus visités suivis par les sites spécialisés dans les nouvelles technologies. Par ailleurs, les moteurs de recherches et les sites de téléchargement de logiciels arrivent à la tête des sites de services les plus en vue.

Devenus à la mode depuis quelques temps, les réseaux sociaux de part le monde ont capté l’attention des internautes Algériens. En effet, 57,9% d’entre eux fréquentent ces sites, dont 40% possèdent des pages sur facebook contre 7.9% sur Myspace.

Contrairement à ce que l’on aurait pensé, les internautes Algériens commencent à délaisser les cybercafés pour se connecter à partir de chez eux. En effet, il sont 65% à préférer se connecter à partir du domicile contre 24,6% qui se connectent depuis leur lieu de travail. Cela s’explique notamment par le développement de l’offre ADSL pour les particuliers (585 455 abonnés en résidentiel) et la baisse des tarifs d’abonnement. Les 6,5% d’internautes restant se connectent le plus souvent à partir des cybercafés, des maisons de jeunes et des médiathèques. Les moins privilégiés, soit 1,6%, déclarent se connecter le plus souvent à partir de leur école/collège/université, et 1,2% de chez leurs proches ou de chez des amis.

Depuis la multiplication des offres internet pour les particuliers, la majorité des internautes Algériens disposent d’un abonnement ADSL à la maison (86,84%), il est indiqué que 6,23% sont encore au bas débit (type1515) et 3,72% déclarent se connecter à l’aide des clés mobiles type Mobiconnect de Mobilis, Clé N’ternet de Nedjma et DjezzyConnect de Djezzy. Ils sont tout de même 0,5% de petits malins à pirater les réseaux WIFI du voisinage pour accéder à Internet.

Concernant le chapitre de l’internet mobile, le sondage de IDEATIC et Med&Com relève que 31% des internautes algériens déclarent se connecter à internet via leur téléphone mobile, mais se plaignent cependant de la lenteur de la connexion et du prix de cette dernière qu’ils estiment assez élevé. Il est indiqué que 79% d’entre eux se connectent pour télécharger des sonneries, des jeux et des fonds d’écran et 58,8% pour consulter leur courrier électronique. L’opérateur Nedjma a la plus grande part de marché avec 62,7% des mobinautes. Les non-mobinautes (69%) énumèrent divers freins : prix de la connexion trop élevé, l’incompatibilité de leur téléphone mobile, la lenteur du débit et le manque de contenu intéressant,…

Le volet E-commerce à occupé une partie importante de l’étude qui affirme que 39,5% des internautes algériens ont déjà effectué des achats, des commandes ou des réservations suite à des informations recueillies sur le web, et 20,5% d’entre eux ont déjà réalisé un achat, une commande ou une pré-réservation directement via internet et ceci en raison de la quasi absence de moyens de paiement électronique. Interrogés sur leur intention d’utiliser le paiement électronique dès son lancement en Algérie pour régler leurs achats en ligne, les internautes interviewés sont 66,1% qui se déclarent prêts à se lancer à condition que les mesures de sécurisation des transactions, de la livraison rapide et de la garantie des biens et services achetés soient garanties. Certains préconisent aussi une bonne communication autour de ce moyen de paiement et des mesures incitatives pour son utilisation (pas de frais prélevés sur les transactions). Actuellement, 83% d’entre eux utiliseraient ce mode de paiement pour payer leurs factures d’abonnements (eau, électricité, gaz, téléphone,…) et en finir avec les longues files d’attente auprès des différents fournisseurs ; 66% se disent prêts à acheter des billets de voyage par Internet, 63,4% sont prêts à acheter des livres, des revues, des CDs et même de l’électroménager.

Enfin, l’étude révèle qu’il n’y pas que les algériens résidant en Algérie qui surfent sur le web algérien. Il est indiqué que 13% viennent de l’étranger, plus deux tiers à savoir 67,09% viennent d’Europe dont 53,92% résident en France. En deuxième position vient l’Amérique du Nord (13,7%) ensuite l’Afrique avec 6,25%, le Moyen Orient 3,06% et l’Asie avec 2,26%.



Source: Mobile Algerie.com

_______________________________________________________________





.

Voir le profil de l'utilisateur

Fodil65


Langue pendue
Saha ftourek kachina pour l'info, notre problème est celui des infrastructures ou plate-formes insuffisantes pour b1 se connecter à internet.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum