BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Bou_Saada actualité » Journée internationale de l'enfance

Journée internationale de l'enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Journée internationale de l'enfance le 01/06/09, 02:04 am

Benaziez


Rang: Administrateur
Comme chaque année, l’association Aïssa Bisker pour la promotion de la culture de l’enfant, organise le 04 juin 2009 à l’occasion de la journée internationale de l’enfance, une fête de fin d’année avec les élèves du centre culturel de la dite association. Un programme riche et varié sera présenté ce jour à 17 heures à l’Institut National de la Formation Professionnelle. Les préparatifs vont bon train et les responsables en charge des festivités mettent les dernières retouches avec les enfants des différents ateliers du centre culturel et activent sans relâche pour être au rendez-vous.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

Nassira


Langue pendue
Salm à toutes et à tous

Quel bonheur !!!! j'aurai été heureuse et fière d'y assister, je compte sur toi Mohamed pour nous informer et nous donner un compte rend des manifestations et si possible agrémentées de photos, comme si nous y etions quoi....

Jazaka Allahou khairan ya Mohamed et toute ma reconnaissance

Amicalement Nassira

Voir le profil de l'utilisateur

Benaziez


Rang: Administrateur
Chère soeur Nassira comme je vais être présent inchallah je n'y manquerai pas de répondre à ta sollicitation en donnant un bon aperçu de cette fête comme si tu étais. Jamila en serait aussi ravie ainsi que l'ensemble de nos amis du forum.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

Jamila


Super Posteur
Super Posteur
Essalam à tous et à toutes,
Mohamed merci de penser à nous faire plaisir nous qui sommes loin, tu es notre webcam ambulante!! on sait qu’on peut compter sur toi.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Lorsque l'enfant paraît le 01/06/09, 11:22 pm

kachina


mordu
mordu



Lorsque l'enfant paraît,
le cercle de famille
Applaudit à grands cris.
Son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
Innocent et joyeux.

Soit que juin ait verdi mon seuil, ou que novembre
Fasse autour d'un grand feu vacillant dans la chambre
Les chaises se toucher,
Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.
On rit, on se récrie, on l'appelle, et sa mère
Tremble à le voir marcher.

Quelquefois nous parlons, en remuant la flamme,
De patrie et de Dieu, des poètes, de l'âme
Qui s'élève en priant ;
L'enfant paraît, adieu le ciel et la patrie
Et les poètes saints ! la grave causerie
S'arrête en souriant.

La nuit, quand l'homme dort, quand l'esprit rêve, à l'heure
Où l'on entend gémir, comme une voix qui pleure,
L'onde entre les roseaux,
Si l'aube tout à coup là-bas luit comme un phare,
Sa clarté dans les champs éveille une fanfare
De cloches et d'oiseaux.

Enfant, vous êtes l'aube et mon âme est la plaine
Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
Quand vous la respirez ;
Mon âme est la forêt dont les sombres ramures
S'emplissent pour vous seul de suaves murmures
Et de rayons dorés !

Car vos beaux yeux sont pleins de douceurs infinies,
Car vos petites mains, joyeuses et bénies,
N'ont point mal fait encor ;
Jamais vos jeunes pas n'ont touché notre fange,
Tête sacrée ! enfant aux cheveux blonds ! bel ange
À l'auréole d'or !

Vous êtes parmi nous la colombe de l'arche.
Vos pieds tendres et purs n'ont point l'âge où l'on marche.
Vos ailes sont d'azur.
Sans le comprendre encor vous regardez le monde.
Double virginité ! corps où rien n'est immonde,
Âme où rien n'est impur !

Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses pleurs vite apaisés,
Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
Et sa bouche aux baisers !

Seigneur ! préservez-moi, préservez ceux que j'aime,
Frères, parents, amis, et mes ennemis même
Dans le mal triomphants,
De jamais voir, Seigneur ! l'été sans fleurs vermeilles,
La cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles,
La maison sans enfants !

Victor Hugo

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum