BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Actualités » De l'or pour les époux Loose-Emmenecker

De l'or pour les époux Loose-Emmenecker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

dadorado


Bavard
Bavard
lundi 04.05.2009, 04:45 - La Voix du Nord
De l'union de Claude et Edmond Loose sont nés cinq enfants et dix petits-enfants. La famille était réunie, samedi midi, pour fêter les cinquante ans de mariage du couple. | ANNIVERSAIRE |
Samedi midi, les époux Loose-Emmenecker, entourés de leur famille, ont fêté leurs noces d'or, à l'hôtel de ville. L'occasion d'évoquer leur rencontre dans un bal à Bourbourg et leur mariage, le 2 mai 1959, au cours duquel le jeune marié avait dû subir une intervention chirurgicale en urgence à la clinique Villette.

Claude Emmenecker est née le 6 mai 1940 à Bourbourg. En 1954, elle obtient son certificat d'études et devient vendeuse dans un magasin d'alimentation à Thionville. Elle revient dans la région en 1956 et travaille comme vendeuse chez Lecoster, à Malo-les-Bains. Deux ans plus tard, elle entre à la chocolaterie Kemmel de Bourbourg. Puis, entre 1961 et 1978, Claude cesse son activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation de ses cinq enfants. Elle reviendra dans la vie professionnelle, toujours comme vendeuse, mais cette fois chez Viniprix en 1978. En 1983, Claude devient gérante de la Coop de Zegerscappel, un poste qu'elle occupera jusqu'en 1989, date à laquelle elle a été mise en invalidité. Claude est titulaire de la médaille de la famille française.
Edmond Loose est né le 27 septembre 1935, à Bourbourg-Campagne. En 1950, après avoir obtenu son certificat d'études, il commence à travailler dans une tannerie à Bourbourg. À son retour du service militaire, effectué au 226e bataillon d'infanterie en Algérie à Bousaada, il reprend le travail à la tannerie. En 1961, Edmond entre aux Chantiers de France, en tant que chaudronnier. 1962 : Edmond intègre les établissements Carrel et Fouchet à Petite-Synthe, comme chaudronnier, jusqu'à la fermeture de l'usine en 1983. Iltermine sa carrière chez Nempon, avant de prendre sa préretraite en 1993.
Edmond est titulaire des médailles d'argent et d'or du travail, ainsi que de la médaille de la valeur militaire commémorative de l'Algérie.
source :

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum