BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Ce qu'ils en disent » L’incantation du mal

L’incantation du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L’incantation du mal le 30/01/09, 10:14 pm

kachina


mordu
mordu
L’incantation du mal

photo : médecins cubains au Pakistan après le tremblement de terre:
L’autre "choc des civilisations".



L’Islamisme et même l’Islam sont souvent considérés en occident comme l’incarnation du mal. Quelles en sont les raisons ? Le conflit israelo-palestinien est souvent présenté, en occident, comme une lutte entre le bien et le mal. Israel symbole de la modernité, de l’état de droit et de la démocratie affronte des groupes terroristes palestiniens d’obédience islamiste. En réalité, ce conflit est la lutte légitime menée par les palestiniens pour liberer leur pays de l’emprise coloniale.

Ce qui retient l’attention, c’est qu’Israel qui se définit lui même comme état fondamentaliste religieux est perçu en occident comme un état laîc et égalitaire alors que les états ou les groupes qui se définissent comme islamistes sont montrés du doigt, accusés d’obscurantisme et de terrorisme. Ce paradoxe nous pousse à nous interroger sur les raisons, qui depuis trente ans, ont fait de l’Islam "l’incarnation du mal". Le salafisme islamiste a été encouragé pendant les années 70 par la CIA aidée en cela par l’Arabie Saoudite. Cela servait trois objectifs :

1) brouiller puis étrangler le nationalisme arabe

2) Faire face à l’idéologie communiste dominante dans les milieux intellectuels arabes.

3) Former des combattants arabes fanatisés pour les envoyer se battre, au nom de l’Islam, contre l’armée soviétique en Afghanistan (Bien entendu, Ben Laden faisait parti de ceux-la)

Ces combattants Islamistes. qui ont joué un rôle majeur dans l’implosion de l’Union soviétique étaient considérés alors, par les occidentaux, comme des MOUJAHIDIN, LIBERATEURS, RESISTANTS... et j’en passe... toute la panoplie méliorative ! Une fois l’épouvantail communiste déchiqueté, il fallait trouver quelque chose d’autre à se mettre sous la dent. Il fallait trouver une autre alterité, car l’idiologie occidentale est de struture manichéenne.

Comme par magie l’Islam auparavant libérateur est devenu. obscurantiste, fanatique, terroriste, sanguinaire... En un mot l’incarnation du mal ! En un tour de main, Hezbollah, Hamas, l’Iran deviennent le mal en soi , non pas parce qu’ils essayent de contrecarrer les visées colonialistes occidentales et sionistes ; Ils sont le mal tout simplement parce qu’ils sont islamistes ! Encore un peu, et des pays comme la Corée Du Nord et le Vénézuela...seraient taxés d’islamisme !

A chaque fois que les médias occidentaux parlent du carnage de Gaza, leurs caméras sont braquées sur Hamas présenté comme le synonyme de l’obscurantisme religieux agressant une démocratie exemplaire et fragile. On oublie de parler des groupes de résistants d’obédience non islamiste.

Le remplacement de l’épouvantail communiste par l’épouvantail islamiste est clairement expliqué par ce grand spécialiste des relations internationales, Pascal Boniface.

A l’occasion de la parution de son ouvrage, "Vers la Quatrième guerre mondiale ?" aux éditions Armand Colin, répondant à la question d’un journaliste :

"...Dans votre livre, vous affirmez que certains responsables politiques voient dans le monde musulman, une menace stratégique qui aurait remplacé la menace soviétique. Selon eux, l’Islam est une religion pathologiquement belligène."

" J’essaye effectivement d’analyser les racines du discours sur la guerre contre la terreur. Il est faux de dire que la thématique de la menace venue de l’Islam serait postérieure au 11 septembre 2001, elle est bien plus ancienne et tout au long des années 90, nous avons de nombreuses déclarations de responsables occidentaux qui présentent d’une façon presque essentialiste, l’Islam comme étant la menace suprême.

Tout ceci remonte en fait à la disparition de l’Union soviétique. Certains responsables occidentaux ont voulu trouver un substitut à cette menace défunte et ont très rapidement proposé de remplacer la menace Sud comme facteur fédérateur des Occidentaux évidemment sous la houlette américaine. Je fais dans le livre l’historique de ces analyses, des tentatives, de ne pas changer le cadre des schémas de pensées et de la réorienter simplement géographiquement en faisant pointer les chars non plus sur l’Est mais sur le Sud.

Par la suite le discours sur le choc des civilisations est venu ce greffer sur cette thématique de la menace Sud. Elle avait pour avantage de donner une grille de lecture plus intellectuelle apparemment moins ouvertement raciste et plus sophistiquée. Huntington explique dans son livre sur le choc des civilisations que l’Islam a des frontières sanglantes qu’il a fait plus de guerres que les autres civilisations et que les guerres qu’il a mené ont été plus sanglantes. Il n’est pourtant pas besoin d’avoir des connaissances encyclopédiques pour souligner le fait qu’aucune des deux Guerres Mondiales n’a été déclenchée par l’Islam, pas plus que les goulags soviétiques ou chinois, le génocide au Rwanda, pour ne pas parler des méfaits de la colonisation..."

J’ajouterai de mon coté que les bombes atomiques lancées sur les civils d’Hiroshima et Nagasaki, le Napalm brulant vive la population vietnamienne et le massacre systématique et barbare de la population de Gaza ne peuvent non plus être imputés à l’Islam.

FETHI GHARBI, le 17 janvier 2009
Le grand soir




.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum