BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Actualités » journée mondiale de l'enfant

journée mondiale de l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 journée mondiale de l'enfant le 04/06/08, 12:30 am

Benaziez


Rang: Administrateur
Journée mondiale de l’enfant

Le jeudi 29 mai et à l’occasion du centenaire de feu hadj Aïssa Bisker et de la journée mondiale de l’enfant, l’association Aïssa Bisker pour la promotion de la culture de l’enfant célébra l’évènement dans une grande ambiance festive au lycée Abi Mezreg. Un programme varié et riche en couleur fut présenté pour cette journée. La cour du lycée, pour la circonstance, s’est avérée exigu pour contenir la grande affluence venue assister aux différents spectacles que les enfants du centre culturel de la dite association ont interprété avec brio. L’ouverture commença par une lecture de versets du Coran psalmodiés par un tout jeune enfant, suivi de l’hymne nationale interprété par les élèves de l’atelier de musique du centre culturel. Se succéda ensuite sur la scène Djamel Bisker, fils de l’illustre personnage auquel nous rendions hommage ce jour et aussi président de l’association, pour une allocution d’ouverture, suivi après de madame Ahlem Bensiradj directrice du centre culturel. Noureddine Abadi lui échoit l’honneur de nous présenter le parcours et la carrière de hadj Aïssa Bisker ainsi que son combat pour la liberté et le savoir. Le personnage que nous honorions ce jour était une figure charismatique qui consacra sa vie à l’éducation avec une grande ferveur patriotique. Pendant l’occupation, ressentant mal l’injustice et l’exclusion il milita sans relâche pour ouvrir la porte du savoir et de l’éducation aux autochtones de son pays. Il activa surtout pour la création de la medersa libre à Bou-Saâda, ce rêve ne se concrétisa qu’après l’indépendance avec l’ouverture de l’institut islamique dont il fut le premier directeur. L’établissement changea plus tard de statut pour devenir le lycée Abi Mezrag.
Bachir Meftah grand poète et traducteur avéré, s’en acquitta à merveille en tant qu’animateur sur la scène en nous présentant les différents spectacles. Le premier fut une opérette : " les passerelles de rencontre pour la paix et la connaissance ". Vint ensuite la chorale qui exécuta pour nous, deux chants : " warachat Aïssa lil itkane " (les ateliers de Aïssa pour la perfection) et " bent al djazair " (la fille de l’Algérie). Le théâtre volet incontournable en tant qu’art d’expression donna l’occasion, même brève, à nos enfants de prouver leurs aptitudes artistiques à travers deux pièces, l’une en français, " l’avare " de Molière et la deuxième en arabe, " al boukhala " (les avares) de El Djahadh. Il faut aussi relever le choix remarquable des costumes gage de sérieux dans le travail accompli. Les spectacles se succédaient tantôt en arabe tantôt en français, telle la pièce de la fontaine, " le loup et l’agneau ". L’environnement eu droit aussi à sa part avec le dialogue imaginaire entre l’arbre et l’homme. La musique d’accompagnement pour les différents spectacles était dirigée par le virtuose et professeur de musique qu’est Cherif
Le spectacle se termina en apothéose avec notre grand artiste Mustafa zemmiri qui nous exécuta des chansons composées pour la circonstance et accompagné de la chorale du centre culturel. A savoir aussi qu’une exposition de photos et de tableaux de peinture du peintre Mohamed Tewfik Lebcir était organisée ce jour au sein du lycée.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

2 Ma chaa Allah le 04/06/08, 11:48 am

Nassira


Langue pendue
Salam à toutes et à tous

Mon coeur s'est gonflé de fierté et de bonheur à la lecture de ton message , Yatik elsaha Mohammed de partager avec nous ces évènements qui j'espère se multiplieront encore et encore , . Tout ceci nous laisse espérer de jours meilleurs pour notre pays pour son enfance, et l'avenir de cette dernière , c'est sur que des enfants qui se nourrissent du meilleur de leur patrimoine et leur culture et qui s'ouvrent à celle des autres seraient des meilleurs citoyens de leur pays et du monde ma chaa Allah et que ça continue et bravo à tous les organisateurs et animateurs ....

" Pour qu'un enfant grandisse , il faut tout un village " proverbe africain

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum