BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Le Café du Village » Une Réalité amère

Une Réalité amère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Une Réalité amère le 14/02/08, 04:53 am

kachina


mordu
mordu
Je ne sais pas si vous avez remarqué dans les administrations (apc, postes, daira...) les chamailleries pour le tour de chacun. Tout le monde est pressé et veut en finir avec cette chaîne qui nous parait sans fin.
Suivons l’itinéraire d’un Citoyen qui a quitté son poste de travail pour aller percevoir sa paye au Bureau de poste du coin.
Bien sur notre bonhomme a laissé devant son guichet d’autres gens qui, eux aussi, ont abondonné leurs postes pour se faire délivrer une pièce d’état civil aux guichets de l’APC où travaille l’agent cité plus haut.
Il arrive au bureau de poste et comme d’habitude la file est très longue. Il prends place avec les "gnous" et attend son tour. A peine 10 minutes après, il commence à protester contre la lenteur du travail des agents de la poste.
- « Ecoute mon ptit gars, nous sommes des humains pas des animaux. Mais qu’est ce que tu fais depuis ce matin ? Si tu n’es pas capable, laisse ta place à un autre. Ca fait plusieurs fois que tu te lèves tu t’assois, tu vas, tu reviens et nous, nous sommes là à attendre !
Et l’autre derrière :
- « Oui, tu as raison, il nous prennent pour gnous. Ma3la balhoumech bina. Chacun fait ce que bon lui semble. Ya na pas la houkouma »
Et un autre qui renrichit :
- « C’est parce que makach erjal ! Personne ne parle yana pas la houkouma…La bas en France … » etc..etc…

Le pauvre agent payeur se sentant visé proteste :
- « Khouya, Je manipule beaucoup d’argent et ça nécessite une grande attention pour ne pas avoir à payer de ma poche ou perdre mon travail en cas d’erreur. Alors, attends ton tour comme tout le monde ou, si tu n’es pas content vas ailleurs.
Quelques heures et des litres de sueur plus tard, notre agent de l’état civil empoche son argent et quitte le bureau de poste rouge de colère. Biensur après tout ce qu’il subi, il ne se dirige pas directement a son travail. Il doit boire un café pour calmer ses nerfs en boule. Et pourquoi pas aller a la Mosquée pour faire la prière du Sobh qu’il a raté ce matin ??
Puis, il finit enfin, par se décider à rejoindre son poste puisqu’il juge que mazal elhal » pour une fugue.

Arrivéà à son bureau, il doit d’abord, recompter son argent à l’abri des regards indiscrets et lire la liste de ses dettes qu’il a contractées au cours du mois courant et «élaborer » un plan de payement parce que son salaire est insuffisant pour payer tout le monde :
- "D’abord ce Rkhis de Belgacem El Bouchi doit passer en premier parce que c’est une grande gueule et n’hésite pas à venir frapper à la porte. Puis Athmane Elbisri parce qu’il risque de lui couper le lait pour son fils. Quant à Omrar Lilitrouminagi il a déjà pérçu son dû puisqu’il a 20 chèques a blanc pour le Frigidire qu'il a acheté en "facilté de payement" et enfin il passe aux menues dettes comme celles ce Chmata de Rachid Edakhakhni et Rabah Leclandista…etc…etc…

Puis il rejoint son bureau, enlève sa veste qu'il accroche à sa chaise. On croirait qu’il va enfin travailler. D'ailleurs tout porte à le croire. Eh ben, non !! Il doit d’abord raconter à ses collègues cette foutue histoire ce conard de la poste qui prenait les gens pour des " moiins-que rien et qui se levait, s’assoyait, sortait puis revenir alors que les pauvres usagers comme lui attendaient…etc…
Il ne finit pas son histoire, que déjà il entend:
- « Ya kouya sellekna khallina errouhou yarham oualdik!!, Rana mene sbah nestannaou fik. … »
- « Tu travailles ou tu discutes ? Nous sommes là depuis des heures et toi tu racontes ta vie ? Nous ne sommes pas de hayaouane ya si Mohamed»
- « Cé Biansour !!!, Makach elli yahdar ci nourmal idirou ghardh’houm. Bekri mnine kanete fransa…etc… etc… » (nostalgie quand tu nous tiens!!)
(Parmi ceux qui protestent, l'Agent payeur du bureau de poste)

Et là notre agent réagit:
« Ouach kayene ?? ouejbik tadh'bah ?? manich kheddam 3andek Si Mohammed... vous voyez bien que je viens d'arriver. Yakhi cha3b yakhi... »

...Et ainsi va l’Anjiri
Parfois je me dis que c’est nous, le peuple, qu’on doit changer pas les gouvernants.
Mais bon…Il falait dire quelque chose je l'ai dite.



Dernière édition par soprano le 21/02/08, 07:06 pm, édité 6 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Une Réalité amère le 20/02/08, 02:48 pm

maylina


Nouveau
en chine ,un fonctionnaire qui n'a pas de rendement est viré et remplacé par un plus compétant et chaque fonctionnaire est surveillé .
en Algerie si tu as ton job c'est pour l'eternité personne ne viendra te déranger si tu passe ton temps à bavarder ou à dormir sur ton bureau.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Salam ! le 24/02/08, 05:22 pm

Ebakkar


Bavard
Bavard
Salam Si Ali, Mohamed, Djamila et tous les amis. Je tiens à vous féliciter pour votre persévérance dans ce forum que l'on sent plein de vie ! C'est au moins un moyen de vous savoir là et en bonne santé. Félicitations aussi pour la qualité de certaines contributions. Amitiés.

Ebakkar.

Cette vidéo, vous l'avez surement vue ?
http://www.youtube.com/watch?v=qM0oQPfNc8g
Un cauchemar, n'est-ce pas ? Vous aimeriez que Bou-Saada devienne cela un jour ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bou-saada.net

4 Re: Une Réalité amère le 24/02/08, 07:50 pm

soprano


Langue pendue
Salut abekkar !!!
C'est un plaisir de te retrouver et avoir un signe de toi. Maintenant on a le cœur net: Ebekkar est vivant et bien vivant.
Quant à ce qu'a écrit kachina ci dessus, ce n'est pas vrai. Tout marche comme sur des roulettes et aucun agent n'abandonne son poste.
D'ailleurs tu sais très bien que les dossiers administratifs sont très simplifiés chez nous.
Tiens par exemple:
-Dans certaines communes, tu dois présenter ta carte d'électeur pour avoir un certificat de résidence. si tu ne l'as pas tu dois d'abord t'inscrire sur la liste électorale. Et pour t'inscrire sur la liste électorale tu dois présenter une Attestation de non inscription sur la liste électorale de ta commune de naissance. Si tu habites à Borj Baji Mokhtar (Janet) et que tu au eu le malheur de naitre à Alger, tu dois faire le voyage (à peine 3000 km). Arrivé à Alger, tu demandes cette fameuse attestation. Biensur pour l'avoir, tu dois prouver que tu résides dans cette commune c'est à dire celle où tu as eu le malheur de naitre un jour. Chose que tu ne pourrais pas prouver puisque tu habites a Janet.
Et à supposer que la commune de ta naissance te donne cette "Attestation de non inscription sur la liste électorale", qui est-ce qui prouve que tu n'es pas inscrit sur d'autres listes d'autres communes dans d'autres Wilayas ??? (Constantine, Adrar, ou Bir Kbalou...)
...et ainsi va l'Anjiri comme l'a si bien dit kachina en haut
Ravi de te savoir en bonne santé Ebekkar !!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Une Réalité amère le 24/02/08, 08:35 pm

Benaziez


Rang: Administrateur
Aaslama hadhi ghaiba ya si Ebakker !!!!!! Où tu es passé pendant tout ce temps ? !!!! Tu nous as promis de revenir souvent. Tu es allé faire le tour du monde ou quoi, en tout cas c’est un plaisir de te revoir parmi nous. Tu vois ! On est toujours là, on essaie de garder la maison vaille que vaille. Moi, je fais toujours un tour du coté de Bou Saada.net mais il n y a rien de nouveau à part que le sponsor n’y est plus !!! ? Maintenant on sait que tu vas bien et ça nous rassure……
Jette un coup d’œil sur le blog de S. Khodja, une bou saadienne, écrivain et sociologue :
http://www.souadbousaada-sabnet.blogspot.com/
Amitiés

Mohamed


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

6 petit salut amical le 25/02/08, 04:52 am

Jamila


Super Posteur
Super Posteur
Essalam à tous
Merci Ebbakar ça fait plaisir de te revoir parmi nous. Moi-même je suis impardonnable car dû au manque de temps, je n’ai pas eu l’occasion de participer au forum, mais cela ne m’empêchait pas de suivre les messages. Quoi qu’on fasse on revient toujours pour retrouver notre communauté bou-saadienne.

Je voulais remercier notre frère Farouk Zahi pour ses articles que je ne manque jamais chaque jeudi sur le quotidien d’Oran. Une fois encore il m’a profondément touchée avec l’histoire de : Nous avions à peine vingt ans. Cette histoire qui ressemble à celle de mon frère ainé Mohamed, Allah yerhamou. Lui aussi avait 24 ans et il a eu une petite fille qu’il n’a jamais eu l’occasion de voir.

Je salut également les fidèles du forum qui continuent de tenir le bâton du pèlerin et en particulier Mohamed pour les belles images du Tassili qui nous rappellent la beauté naturelle de notre pays. Au moins quelque chose que rien ne pourra changer pas même les gens des administrations!!

Voir le profil de l'utilisateur

7 réalité amère le 25/02/08, 02:09 pm

DHIAB Ben Ghanem


Langue pendue
Bonjour tout le monde

Quel plaisir de constater que tout le monde est là,même notre transfuge Ebbakar qui redonne signe de vie. Kachina continue à faire le troublion,il n'est jamais loin de la vérité. Quant à Mohamed on se rencontre assez souvent. Salut Jamila, si la photo que tu nous présentes est celle de ta petite descendance Bravo! Elle est très belle. Les papiers que tu lis sur Le Quotidien d'Oran sont tous tirés de faits réels, Ahmed est le symbole de tous ceux qui à son âge ont décidé de changer le cours de l'Histoire. Notre génération et les suivantes consentiraient-elles l'ultime sacrifice,là, la question est à méditer. Au plaisir de vous lire ou de vous revoir.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum