BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Religion » Le Prophete Mohammed (Salla Allahou Alayhi Oua Sallam)

Le Prophete Mohammed (Salla Allahou Alayhi Oua Sallam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

kachina


mordu
mordu
Trouvé sur un site:
C'est du Copier/coller

Lisons en Jean (14:16) : "Et moi je prierai le Père et il vous enverra un autre Consolateur qui puisse demeurer près de vous pour toujours."
Nous ne connaissons pas exactement le mot d’origine qui en Araméen, correspond à "Consolateur", utilisé par Jésus. En d’autres Bibles, apparaissent les termes "défenseur", "secours", et dans les bibles grecques, le terme "Paraclet" dont il existe diverses explications :l’Esprit saint, le verbe, une personne, etc...
Le Saint Coran affirme dans la sourate (61:6), que Jésus a explicitement mentionné le nom "Ahmed" :
"Et [Rappelez-vous] quand Jésus le fils de Marie a dit :’Ô, enfants d’Israël ! Je suis l’Apôtre d’Allah, qui vous a été envoyé pour vous confirmer la Torah [qui est venue] avant moi, et pour vous annoncer la bonne nouvelle d’un Apôtre qui doit venir après moi, et qui aura pour nom "Ahmed" ’(c’est-à-dire l’autre nom du Prophète Mohamed [P.B.S.L.], et qui signifie littéralement "Celui qui, plus que d’autres, rend louanges à Allah)."
"Consolateur", "défenseur", "secours" ou "Paraclet" ? Quel que soit le terme à retenir, nous pouvons conclure que Jésus a laissé une oeuvre inachevée et que quelqu’un devait lui succéder afin de compléter cette mission.
Voyons si, à la lumière de la Bible, ce "Consolateur" ou "Paraclet" concorde exactement avec le caractère du Prophète Mohamed [P.B.S.L.] :
"Un autre Consolateur" : ceci implique que de nombreux consolateurs étaient déjà venus et qu’un autre devait venir.
"Qui puisse demeurer près de vous pour toujours" : étant donné qu’il était le Sceau de tous les prophètes, il nétait nullement besoin q’un autre vînt après lui. Cet enseignement durera pour toujours, et restera intact. En fait, le Saint Coran et tous les enseignements qu’il contient, sont demeurés inchangés depuis 1400 ans.
"Du monde il extirpera le péché" (Jean, 16: 8 ) : tous les prophètes, même Abraham, Moïse, David et Salomon sanctionnèrent leurs voisins et leur peuple pour leurs péchés, mais n’agirent pas au niveau des nations du monde comme le fit Mohamed [P.B.S.L.]. Non seulement, en l’espace de 23 ans, il extirpa l’idôlatrie qui avait cours en Arabie, mais il envoya aussi des émissaires à Héraclius, aux souverains des empires de Perse et de Rome, au Négus, Empereur d’Ethiopie, et à Muqauqis, gouverneur d’Egypte. Il réprimanda les Chrétiens parce qu’ils mirent en cause l’Unicité de Dieu en élaborant le dogme de la Trinité, et parce qu’ils élevèrent Jésus au rang de Fils de Dieu et Dieu lui-même. Ce fut lui qui condamna les Juifs et les Chrétiens pour avoir falsifié leurs écritures. Il mit en évidence le droit d’aînesse d’Ismaël [P.B.S.L.], et lava les prophètes de toutes accusation d’adultère, d’inceste, de viol et d’idolatrie.
"Le prince de ce monde est jugé" (Jean, 16:11) : il s’agit de Satan comme il est spécifié en Jean (12:31) d’une part, et en (14:30) d’autre part. C’est ainsi que le Prophète Mohamed [PBSL] est venu châtier le [prince de ce monde] conformément au jugement [annoncé dans l’évangile de Jean].
"l’Esprit de Vérité" (Jean, 16:13) : depuis son enfance, le Prophète Mohamed [PBSL] était appelé "Al-Amin", c’est-à-dire le probe, le véridique et "en toute chose il vous guidera dans la vérité [...]" (Jean, 16:13).
"Car ses paroles ne viendront pas de lui-même, mais il annoncera tout ce qu’il aura entendu." (Jean, 16:13). Le Saint Coran est la parole de Dieu. Pas un seul mot du Prophète Mohamed [P.B.S.L.] ou de ses compagnons n’y fut inclu. L’ange Gabriel en délivrait la lecture au Prophète qui le mémorisait, alors que ses scribes en faisaient immédiatement la transcription. Les dires et enseignements du Prophète lui-même furent rapportés dans les Ahadith (pluriel du mot "Hadith" ou tradition prophétique). Comparons avec ce qui est dit en Deutéronome (18:18 ) : "[...] et [Je] mettrai Mes paroles dans sa bouche ; et ils leur annoncera tout ce que Je lui commanderai." Ce passage correspond au Coran, (53:2 à 4) : "Votre compagnon [Mohamed] n’est ni égaré ni mal dirigé. Et ce qu’il dit n’émane pas de son propre désir. Il s’agit de l’inspiration qui lui est insufflée."
"et il vous montrera les choses à venir" (Jean, 16:13). Toutes les prophéties du Prophète Mohamed [P.B.S.L.] ont été accomplies.
"Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à Moi et vous l’annoncera." (Jean, 16:14). Le Saint Coran et les paroles du Prophète Mohamed [P.B.S.L.] dénotent un plus grand respect à l’égard de Jésus [P.B.S.L.] que la Bible et les Chrétiens ne le font eux mêmes. Et voila bien ce que les paragraphes ci-dessous mettent en évidence :
Croire en la mort de Jésus sur la croix jette le discrédit sur sa mission prophétique conformément au Deutéronome (13:5) : "Et ce prophète, ou ce rêveur de rêves, oui, certes, il sera mis a mort [...]".Cette allégation formulée par les Chrétiens, équivaut à la flétrissure de la malédiction (qu’Allah nous en préserve !) suivant Deutéronome (21:22-23) : "[...] car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu [...]".
Mathieu (27:46) : "[...] mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?" Selon toute probabilité, ce cri ne fut-il pas proféré par quelqu’un d’autre que Jésus ? Quiconque, quand bien même ne fût-il pas prophète, sourirait dans son agonie sachant que son trépas lui vaudrait d’être couronné des palmes du martyre. Accuser Jésus [P.B.S.L.] d’un tel manque de foi en Allah, n’est-ce pas le charger d’une insulte ?
Nous, Musulmans, ne pouvons pas croire que Jésus ait taxé les Gentils de "chiens" et de "pourceaux" et se soit adressé à sa mère en l’interpellant comme suit : "Jésus lui [à Marie] dit : ’Femme, qu’ai-je à faire avec toi ?’." Le Saint Coran affirme au contraire dans la sourate (19:32) : "Et obéissant à ma mère [c’est-à-dire Marie], et [ Allah ] ne m’a pas créé violent et arrogant."

Citation:
Voyez Mathieu (3:11) : "Moi certes, je [Jean-Baptiste] vous baptise avec l’eau pour que vous fassiez pénitence :mais celui qui viendra après moi est plus puissant que moi, celui dont je ne suis pas digne de porter les sandales :il vous baptisera avec le Saint Esprit et avec le feu."
Si, à ce moment-là, Jean Baptiste avait fait allusion à Jésus, il ne se serait pas à nouveau retiré pour vivre dans le désert, mais se serait attaché à lui afin d’être l’un de ses disciples, ce qu’il ne fit pas. C’est donc à un puissant prophète, autre que Jésus, qu’il est fait allusion dans ce passage. Celui qui viendrait après Jean-Baptiste ne pouvait pas être Jésus puisque ces deux derniers étaient contemporains. Là encore, Jean-Baptiste ne faisait-il pas allusion au prophète Mohamed [PBSL] ?

Citation:
Les Juifs envoyèrent à Jean-Baptiste des prêtres et des Lévites afin qu’ils cherchent à savoir qui réellement il était (Jean, 1:20-21) : "Et il (Jean Baptiste) répondit ouvertement sans nier quoi ce soit, déclararant au contraire : ’Je ne suis pas le Christ.’ Et ils lui demandèrent : ’Qui donc es-tu ? Es-tu Elie ?’ Et il dit :’Non pas’. ’Es-tu ce prophète ? ’ Et il répondit : ’Non’." Et là est la question cruciale : "Es-tu ce prophète ? " Qui donc était le prophète si longtemps attendu apres l’avènement de Jésus et de Jean-Baptiste ? N’était-il pas le prophète semblable à Moïse dont il est parlé en Deutéronome (18:18 ), lequel est Mohamed [P.B.S.L.] ?

Citation:
Telles sont en Mathieu (5:9), les paroles de Jésus dans son sermon sur la montagne : "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu."
Or "Islam" signifie également "Paix" : paix entre le Créateur et celui qui fait acte d’adoration. Jésus ne pouvait pas définir sa mission comme celle d’un artisan de paix puisqu’il n’est pas venu apporter la paix. (Mathieu 10:34 à 36). "ne pensez-pas que je sois venu pour apporter la paix sur la terre : Je ne suis pas venu pour apporter la paix mais l’épée. Je suis venu pour mettre un homme en désaccord avec son père, dresser la fille contre la mère, et la belle-fille contre la belle-mère. Et un homme trouvera ses ennemis dans sa propre maison." Voir également Luc (12:49 à 53).

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum