BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Le Café du Village » La palabre

La palabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La palabre le 24/09/07, 12:54 am

DHIAB Ben Ghanem


Langue pendue
La palabre

Le Larousse, la définit comme l’assemblée de tribus africaines, au cours de laquelle, sont débattus les problèmes communautaires. N’est-ce pas là, une pratique rudimentaire de la démocratie ? Elle anoblit l’individu.
Notre palabre à nous, dépasse le cadre communautaire, elle est ciblée, elle débat de l’individu. Elle dissèque sa vie intime, de l’origine de son conjoint à sa descendance, écorchant au passage son ascendance.

Notre palabre est professionnelle et corporatiste. Elle utilise les termes spécifiques du secteur d’activité. Gare à celui ou à celle qui commet un impair. C’est vite rapporté à l’état brut, sans vérification ni recoupement !
Faisant vite pour que ça se propage, on réveillera s’il le faut, le voisin couche tôt. Notre bouche est trop étroite, pour contenir une telle révélation. Au cimetière, lors de cérémonies funéraires, nous évoquerons le défunt avec une pointe de regret. Après quoi de petits « comités»se constitueront pour palabrer. Des éclats de voix et même de rire, fusent çà et là. On oublie le lieu et le chagrin des proches. Il est à se demander si on ne reproche pas, au défunt. sa disparition.

Au café la palabre est là, l’œil vigilant guette tous les mouvements. Cette femme pourtant emmitouflée dans sa melhefa se guidant avec l’unique œil « valide » ne passera pas son chemin. Elle sera jaugée, pesée, toisée et enfin identifiée. Ce dernier facteur est important, ça permettra de palabrer sur le père, la mère, le frère ou le mari. Elle offre beaucoup d’axes de « travail ». Vous pouvez savoir en une seule séance, qu’elle est enseignante et qu’elle vient d’avorter. Son ex mari a déjà pris femme, qui n’est autre que l’amie intime de son ex. épouse. Si votre femme est inconnue par l’entourage, l’hôpital ou le cabinet médical , la fera découvrir à l’ensemble.
Le diagnostic d’une tumeur cancéreuse est fait, bien avant le médecin qui l’a suspectée. La palabre est contagieuse, elle se transmet d’un groupe humain à un autre. Les groupes d’individus ne s’en protègent pas, ils s’exposent ostensiblement pour être mieux contaminés.

Le voisin pour peu qu’il montre une certaine réserve, sera mis sous l’objectif du microscope. Cet être étrange fera l’objet d’une étude approfondie, à l’effet de connaître ses mœurs. Il sera guetté, épié et placé sous surveillance permanente. Tout le monde s’y mettra, même les enfants. Malheur à celui qui par mégarde, commet un quelconque impair. Son parcours historico-social sera sur la place publique, en moins de temps qu’il n’en faut pour présenter des excuses. On pourra palabrer à l’infini, il est prouvé physiologiquement que la langue, est le seul organe doté de la capacité d’aller dans tous les sens.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: La palabre le 24/09/07, 03:49 am

Jamila


Super Posteur
Super Posteur
Bonjour Dhiab, c’est drôle j’avais complètement oublié ce mot, la palabre même en espagnol palabra cela veut dire : mot (on serait tenté de la remplacer par maux!) dans les pays occidentaux c’est tout à fait l’opposé qui se passe, tu peux marcher à reculant si ça te tente les gens vont presque s’excuser pour te laisser passer! Mais à mon avis c’est aussi l’oisiveté qui pousse les gens à agir ainsi. Si les gens consacraient leur temps plus utilement en ayant des activités culturelles, sportives ou plutôt à faire du bien en aidant les autres, ils n’auraient pas de place pour la médisance, Allah yestourna!!!

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: La palabre le 25/09/07, 08:24 pm

kachina


mordu
mordu
Salam tout le monde et saha ramdhankoum

En plus ce qu’a dit Jamila qui impute la palabre à l’oisiveté, je pense qu’elle n’est pas étrangère aux tabous séculaires qui ont toujours régi la conduite de notre société et à notre mauvaise interprétation de l’Islam d’où sont dérivés nos traditions. Par la force des choses et avec le temps les gens vont jusqu’à l’exagération pour montrer qu’ils se conforment aux règles de conduite tracées par la Société. La peur des « que-dira-t’on » pousse parfois les gens à l’hypocrisie. Certains maris (rares certes) préfèrent que leur femmes sortent, accompagnée d'une grande personne ou, à défaut, seule mais jamais accompagnée d'un enfant à travers duquel elle serait facilement identifiable même couverte de la tête jusqu'au pied. Dans les petits villages et les quartiers quand il s'agit d'une ville, il suffit de regarder l'enfant pour reconnaître la femme.
Dans des cas pareils que craignons-nous le plus, Dieu ou le voisin d’à-coté ???

La palabre constitue aussi le carbUrant de la rumeur. Pour exemple je me contente de citer l’affaire du fameux serpent d’El Harrach qui, de peu, aurait obstrué le tunnel du notre « virtuel » métro d’Alger.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=


La Palabra
(Le mot)





=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
























Un exemple de palabre
Basé sur des fait presque réel


Dialogue de voisins, ((presque frères))



- Mon dieu, pourquoi les gens ne sont comme moi?
- Ou comme moi!
- Oui, comme nous deux, quoi!!
- Le monde serait meilleur.
- Tu as entendu ce qu'a dit l'Imam à propos d "elghatba"?
- Que Dieu nous en préserve.
- Heureusement que nous n'avons pas ce défaut, toi et moi
- Quand j'entends ce genre de discussion, ça me met hors de moi.
- T'as vu Hmida Laghouati…C'est le plus grand ghettab.
- Il passe toute la journée Yaghtab fennas. Il est malade. .
- C'est un rkhis. C'est grâce à son fils émigré qu'il s'est payé sa "mégane".
- Khallina mennou, ne jouons pas à son jeu.

- …/.../...(après quelques minutes silence)

- Tiens, tiens, tiens, regarde qui est au volant de la clio!!!
- Mais c'est Ammar!!!... le fils Brahim Elebbane
- Eh oui!! C'est lui… Elji3ane echba3 !!!!
- Et dire qu'il crevait de faim ça fait à peine une dizaine d'années.
- Ouè! Depuis qu'il a ouvert sa crèmerie, il s'est redressé.
- Tu as gouté son ptit-lait? (elbène) C'est imbuvable!
- Bien sur, il est frelaté. Il y rajoute beaucoup d'eau.
- Il n'en laisse que la couleur blanche,ahahahahahah!!!
- Ahahahah!! Khallina mennou; tu connais elji3ane ila chba3
- T'as raison! Passons à autre chose pour éviter de tomber dans le piège "d'elghatba"
- Tu sais, moi je n'aime pas parler des gens mais par contre, je n'aime pas les radins.
- C'est-à-dire?
- Par exemple, mon voisin, le jelfaoui là: il n'achète jamais de viande malgré sa fortune.
- Comment le sais-tu?
- Je n'ai jamais vu la moindre trace d'os dans ses ordures.
- Oh lala!! Je déteste les radins. Y'a beaucoup de gens comme ça, figure toi.
- Oui je sais; y'a aussi Tahar El Bou-Saadi?
- Oh, celui-là…Il suffit de voir son mouton qu'il a acheté pour l'aid.
- Je l'ai vu. C'est pas un mouton, c'est un chat, Ahahahaha!!!
- Pourtant, il est le cousin du beau-frère de l'oncle maternel du frère de lait de la tante germaine de l'ami du jardiner du demi-frère du gardien de nuit de la wilaya de Laghouat.
- Oh, ça alors!!! Je ne la savais pas. C'est pour ça qu'il a deux grosses roses de sable au salon!!!
- Bon, changeons de sujet, J'aime pas parler des gens.
- T'as raison, il ne faut pas verser dans la ghatba, c'est pas notre rayon.

- …/.../...(après quelques minutes silence)

-Attention, y'a des choses qui doivent être dites.
- Par exemple…?
- Par exemples la fille de mon voisin de dessus…
- Qu'est-ce qu'elle a celle-là?
-Eh ben, elle est avec le fils de mon voisin de dessous.
- Ah, bon? Mon Dieu!! Il se passe des choses!!! Comment le sais-tu?
- Un jour en regardant par-dessus, je les ai vus bras dessus bras dessous.
- C'est un sujet dont j'aime pas m'attarder dessus.
- Méfie toi des apparences, tout se passe en dessous.
- J'aimerais connaître l'opinion de son père là-dessus?
- Pof!! Son père!!!…Il est plutôt occupé à compter ses sous.
- La vie est devenue une affaire de sous.
- On est vraiment dans un monde dessus dessous.
- A ta place, une affaire pareille, je passerais dessus.
- T'as raison!! Surtout que lghatba n'est pas mon plat préféré.

- …/.../...(après quelques minutes silence)

- Attention, il n'y a pas que lghatba. Il ne faut pas oublier "Ennamima"
- Ouh, lala lala lala! C'est pire. C'est ce que je déteste le plus! Ennamima? Alatif.!!!
- Moi aussi je déteste ennamima. D'ailleurs Elle est plus néfaste qu'elghatba.
- Et pourtant, les gens font comme s'ils ne le savent pas, ces imbéciles.
- En matière d'Ennamima, prends Said Estayfi. Il en est le champion.
- Mais non, il y'en a beaucoup d'autres pires que lui.
- Mais Stayfi je l'ai entendu de mes propres oreilles parler de ton fils.
- Ah bon? Et qu'est-ce qu'il a dit ce kelb?
- Tu te rappelles l'affaire du combriolage du cabinet du dentiste?
- Oui, je vois. C'est mon fils qui a été inculpé dans cette affaire.
- Eh ben, c'est Said Stayfi qui a donné le nom de ton fils à la police.
- Ah Bon? Mon dieu!! Et dire que j'avais confiance en lui ce hallouf ben hallouf.!!!
- Comme je n'aime pas ennamima, je n'ai pas voulu te le dire.
- Tu as raison de ne me l'avoir pas dit. Il va la payer chère ce Kelb ben Elkelb.
- Ne lui dis pas que c'est moi qui te l'ai dit! Attention!!
- Quelle idée!!!Moi aussi je n'aime pas que les gens parlent de toi, figure toi
- Bien sur, nous sommes amis, non!!!
- J'irais encore plus loin: nous sommes presque frères!!
- Oh, merci Kouider ça me réchauffe le cœur. Crois moi, c'est réciproque
- A propos, tu as entendu quelque chose sur moi?
- Euh…oui … mais… ce n'était pas… tellement important.
- Et qu'est-ce que tu as entendu au juste?
- Bof, Oublie ça et passons autre chose.
- Non tu dois me le dire. Qu'est-ce que tu as entendu?
- Mais c'était presque rien!! C'est juste à propos du divorce de ta fille Meriem
- Et qu'est-ce qu'elle a ma fille Meriem?
- Euh… ben…euh…comment dirais-je?...euh…
- Mais parle, Bon Dieu!!!!!!
- Eh ben, c'est Moh kbayli qui est la cause de son divorce.
- Moh kbayli?... Mon associé?... Et comment ça?
- Ben… C'est lui qui a dit à ton beau fils que… ta fille sort pendant son absence.
- Moh Kbayli? Mon ami d'enfance? Je vais le tuer ce chmata.!!!
- Attention ne lui dis pas que c'est moi qui te l'ai dit.
- Au contraire tu aurais du me le dire plutôt?
- J'ai pensé que ce n'était pas important.
- Ah bon? Le divorce d'une femme avec trois enfants, c'est pas important pour toi?
- Mais voyons tu ne vas te fâcher pour une futilité!
- Et tu oses encore qualifier ça de futilité? Tu as oublié les enfants??!!!
pof!...euh...ben...bon...euh...
- Pourtant tu savais que ce n'était vrai!! Pourquoi tu n'es pas intervenu à temps?
- Euh…mmmm…euh…enfin…Euh…
- Si tu es intervenu à temps, tu aurais, peut-être, évité ce divorce.
- Oh tu sais? Moi, les affaires des autres, c'est pas mes oignons; tu me connais.
- Je croyais te connaître... Taire la vérité c'est être complice.
- Après tout, c'est ta fille, c'est pas la mienne.
- Ya Kouider, ça fait à peine deux minutes tu m'as dit que nous sommes presque-frères.
- Essaye d'oublier, c'est du passé,.
- Mais les trois enfants et leur mère vivent leur drame au présent, m…!!
- Répète, répète!! Qu'est-ce que tu as dis?
- J'ai dit m…!! et je le répète: m…!!!
- Ma tehchemch ya khabith, tu me dis une chose pareille?
- C'est toi elkhabith yakalb yamounafek
- Y'a pas plus mounafek que toi!!! Y'a rkhis
- Ah,bon? Alors tiens!!((paf!))
!§*((Aie 3ayni!!)) *k@q (( yakelb )) % ((sfag)) ((ah, nayfi!!)) µr=* ((boum)) i*ù ù* (('tac)) *ù@k,* ((tiens)) /*oTyu*


Signé:
Un ((presque frère))

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: La palabre Aujourd'hui à 03:10 am

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum