BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Le Café du Village » Google est-il allé trop loin

Google est-il allé trop loin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Google est-il allé trop loin le 19/09/07, 01:44 pm

kachina


mordu
mordu
Source: 20minutes.fr

Ils avaient choisi «google.com» en référence à «googol» qui désigne le nombre 10 puissance 100. C’est exactement il y a dix ans, le 15 septembre 1997, que Larry Page et Sergey Brin, deux étudiants de 24 ans de l'Université de Stanford, en Californie, ont déposé leur nom de domaine.

Aujourd’hui, le moteur de recherche est en passe de réussir son pari insensé de devenir le carrefour de la connaissance mondiale, en recensant des milliards de pages web mais aussi images, photos, livres ou vidéos, une omniprésence qui peut inquiéter.

Trieur du web

Par pur bouche à oreille, grâce à la qualité de son algorithme - les paramètres de pertinence et de classement des réponses quand on tape des mots-clés -, les internautes l'adoptent. Dès le départ, les fondateurs jugent crucial leur rôle de trieur du web. «Nous pensions que la recherche, c'était vraiment important, alors que tous les autres moteurs arrêtaient d'y travailler», a raconté Sergey Brin dans une interview récemment.

Un tiers des recettes pub sur Internet

Google devient vite le moteur qui «aspire» le plus de pages web, des dizaines de milliards aujourd'hui. Multilingue, il devient presque partout le premier moteur de recherche, sauf en Chine, Japon et Russie.

Il entre en Bourse en août 2004, à 85 dollars. Son action en vaut aujourd'hui 525 et sa capitalisation boursière 164 milliards. En 2006, il a encaissé un chiffre d'affaires de 13,4 milliards - le tiers des dépenses publicitaires mondiales sur internet - et un bénéfice de 3,7 milliards.

Ces dernières années, en recrutant à tour de bras - 13.700 salariés actuellement -, Google s'est développé dans tous les domaines de l'information, s'appuyant sur une culture tournée vers l'innovation, où chaque employé est prié de passer 20% de son temps à des projets personnels.

Il indexe tout: blogs, photos satellites de la Terre et de l'espace, il photographie des rues, scanne des millions de livres dans les bibliothèques mondiales, ainsi que les archives de journaux. Il a acheté en 2006 le plus grand site d'échange de vidéos, YouTube, puis l'une des plus puissantes régies publicitaires sur internet, DoubleClick.

Il s'est lancé aussi dans les logiciels gratuits en ligne, avec le courrier électronique Gmail et des logiciels de traitement de texte, de photos ou de calendrier, qui concurrencent le géant Microsoft.

Ses deux fondateurs trentenaires possèdent chacun 16 milliards de dollars. Leur groupe, qu'ils dirigent avec le PDG Eric Schmidt, est le plus consulté du monde, avec chaque mois 500 millions de visiteurs (2 internautes sur trois).

Pillage et vie privée

Mais malgré son slogan interne "Ne fais pas le Mal" et son utilité, sa volonté d'omniscience suscite de plus en plus d'hostilité. Google et sa filiale YouTube ont été attaqués en justice par de nombreux médias qui l'ont accusé de piller leur contenu.

Ses publicités ciblées en fonction des recherches mais aussi du contenu des e-mails font craindre des intrusions dans la vie privée, d'autant que le groupe envisagerait de stocker les dossiers médiaux.
_______________________________________________



Les fondateurs de Google garent leurs avions près du bureau, grâce à la NASA



Les deux fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, peuvent garer en Californie leurs avions près de leur bureau: sur un terrain de la NASA qui, moyennant 1,3 million de dollars par an, les autorise à utiliser leur piste, selon le New York Times.

Les deux milliardaires voulaient éviter de perdre du temps dans le trafic de la région de San Francisco pour atteindre l'aéroport de cette ville ou celui de San Jose, où étaient jusqu'ici parqués leur Boeing 767-200 ainsi que leurs deux jets Gulfstream.

Ils ont donc obtenu le mois dernier de la NASA le privilège unique que leurs avions privés utilisent l'aéroport de l'agence spatiale à Moffett Field, à 7 minutes en voiture du siège de Google, dans la Silicon Valley.

En échange, outre le loyer annuel, la NASA peut placer des appareils scientifiques lors de certains vols de leurs avions, ajoute le New York Times dans son édition de jeudi.

Selon le quotidien, de nombreux riches hommes d'affaires propriétaires d'avions privés rêvaient eux aussi d'utiliser l'aéroport de Moffett Field, mais en vain.

Le Boeing des deux fondateurs, qui peut contenir 180 personnes, fait l'objet de fréquents potins dans la Silicon Valley depuis son achat en 2005, d'autant qu'ils ne sont pas coutumiers d'extravagances et restent très discrets sur leur vie privée. La presse américaine avait ainsi révélé l'an dernier que le Boeing avait été réaménagé pour contenir des lits à double place.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum