BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Le Café du Village » conclusions récapitulatives, journée du 25/09/2010 (6)

conclusions récapitulatives, journée du 25/09/2010 (6)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

CHERIF Ali


Langue pendue
Et, pour couronner le tout, une ruralisation débridée et anarchique detruisit le tissu urbain comme le font les cellules cancéreuses Pour reconstruire ce tissu urbain, on n'a pas trouvé mieux que d'ériger des tours hideuses, futurs foyers de déliquance, alors que partout ailleurs on les abat pour humaniser l'habitat. Le plus triste est que celà est accompagné par un manque d'hygiène flagrant qui a fait de l'Algérie une immense déchetterie à ciel ouvert. La tragique ironie est que ce phénomène a lieu dans un pays dont la morale religieuse fait de la proppreté une condition sine qua non de la foi! Certes, le manque de civisme en est la cause principale et les consciences commencent à s'éveiller mais pour que les mentalités changent beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts. Et dire que d'aucuns ont appelé ce phénomène "une régression féconde"! Je veux bien mais de quoi va-t-elle enfanter, d'un bébé sain ou d'un monstre?

Mais revenons à notre propos et essayons d'oublier ce triste aspect des choses pour nous consacrer à mettre en valeur les courts moments de bonheur que nous avons vêcus au cours de cette mémorable journée. En effet, après les pélérinages individuels aux lieux bénis de l'adolescence, tout le monde se retrouva à la terrasse de l'hotel "KERDADA" pour fêter comme il se doit l'anniversaire de nos trois "dulcinées": Anne-Marie, Eva, Marie-Jeanne. Les tables étaient bien garnies, certes, mais c'est l'émotion qui présidait la séance. Même dans le discours, sensé être protocolaire, de Monsieur l'Adjoint au Maire de Bou-Saâda, il y avait dans le timbre de la voix et le débit des mots les signes évidents d'une telle émotion. Quant à l'intervention de Jacques Rullier, elle fut sublime car il s'est effondré sous la charge émotionnelle qui avait brisé sa carapace de froideur apparente. J'ai envie de lui dire, avec beaucoup de familiarité - il m'en excusera -: sacré Jacques, va!

A titre personnel, j'ai vêcu au cours de cette partie de l'après-midi deux moments inoubliables, grâce à Marie-Jeanne. Elle m'a fait participer au "replay" partiel de la pièce de théâtre jouée un demi siècle auparavant alors que j'avais déjà quitté le collège pour aller à l'Ecole Nationale Technique de Dellys. Ce faisant, elle me faisait réintégrer le groupe et m'incluait dans l'histoire commune. Merci Marie-jeanne! Ce ne fut pas tout! La cerise sur le gâteau a consisté dans le fait que pour m'inviter à cette participation, elle m'administra les plus spontannées, les plus douces, les plus... fraternelles bises que j'aie jamais reçues et qui m'aient "paralysé" autant!
Merci, douce soeurette! Oserais-je demander, comme dit la chanson:"en aurais-je encore, un jour? en aurais-je jamais"

Voir le profil de l'utilisateur

darkking


Nouveau
Très bon article.Merci pour le partage

Voir le profil de l'utilisateur

jacques


Langue pendue
ALI .Ce n'est pas parce que je ne dis rien que je ne suis pas ta prose !!
Bravo pour tes analyses . Tu sais bien qu'elles ne sont pas loin des miennes !!
Tantôt tu me vois ""archer décochant ses flêches ""( Je ne sais pas ce que tu entends par là !! ) et tantôt la larme à l'oeil (et là je vois ce que tu veux dire !!!!!!!! Il faut dire que notre accueil fut si chaleureux qu'il me fut impossible de rester de marbre .
Si quelqu'un de Bou-Saada est en contact avec BOUADEF , mon médecin particulier (!!) , nous aimerions lui faire savoir qu'il est dans nos esprits et nos coeurs ; Pour ma part , je le remercie de son intervention qui m'a beaucoup touché .
Marie se joint à moi pour embrasser tout le monde .
Jacques

Voir le profil de l'utilisateur

Benaziez


Rang: Administrateur
Jacques ces moments sont inoubliables et on remercie Ali pour les avoir mis par écrit sur les pages de notre forum. Chaque fois qu'on retourne sur ces retrouvailles romancées et pleines de nostalgie nos âmes retrouvent de bons sentiments de paix et de joie. Merci donc à notre cher ami Ali. Pour mon ami Bouhadef ton message lui sera transmi et il va être très content. Je te mettrai au courant. Bisous à Marie et à toi.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum