BOU-SAADA

Bou-Saada mérite son nom plein de promesses; si le paradis est dans le ciel, certes il est au-dessus de ce pays, s'il est sur terre, il est au dessous de lui.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

BOU-SAADA » Bou_Saada actualité » 19 MAI A BOU-SAÂDA

19 MAI A BOU-SAÂDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 19 MAI A BOU-SAÂDA le 25/05/10, 05:35 pm

Benaziez


Rang: Administrateur
Une journée particulière El Watan Edition du 23 Mai 2010

L es Bousaâdis ont vécu un 19 mai exceptionnel à l’occasion de la célébration de cette mémorable journée, station importante dans la marche inexorable vers l’indépendance. Pourquoi exceptionnelle ? Parce que l’association culturelle Emir El Hachemi a concocté, pour l’occasion, un programme alléchant, et ensuite, cerise sur le gâteau, l’événement a été rehaussée par la présence de Djamila Bouhired, accompagnée de son amie, l’autre moudjahida Belkacem Khadidja, ce qui a donné un autre ton à la manifestation. De fait, le centre de l’hôtellerie et du tourisme, théâtre des activités, a vécu jeudi, une journée «historique». Le Dr Amar Benadouda, moudjahid, a retracé les péripéties de la grève des étudiants, à laquelle il a pris part en mai 1956, en fixant les motivations et les objectifs de cette grève qui a constitué un apport non négligeable à la lutte armée. Ahmed Abdelatif, lycéen à El Harrach à l’époque des faits, abondera dans le même sens. D’autres étudiants de Bou Saâda, témoins et acteurs de cette mémorable journée de mai 1956, évoqueront, avec émotion, l’événement, tout comme d’ailleurs, Mohamed Saïdi, ancien cadre de la Présidence, promu médiateur en la circonstance et qui dirigera les travaux de cette journée avec tact, tout en apportant son témoignage personnel. Kamel Bouchama, ancien ministre et ancien ambassadeur en Syrie, a développé avec force détails le thème consacré à l’Emir Abdelkader dans le pays du Cham. Une foultitude d’informations inédites qui ont suscité la curiosité de l’auditoire. Ould Moussa Yacine, consultant économiste et expert international, s’est interrogé dans son intervention sur les atouts touristiques de Bou Saâda et les possibilités de les mettre en valeur en précisant que le tourisme est une chaîne de services et que s’il manque un maillon, il n’y a plus de tourisme. Le Dr El Houari, universitaire, a axé son discours sur l’histoire de Bou Saâda et son rôle dans la résistance. Les organisateurs à l’image du Dr Lamraoui, deKamel Zahi, notamment, se sont surpassés pour la réussite de cet événement auquel Djamila Bouhired, très sollicitée, a donné une saveur particulière. «Cela prouve l’attachement et l’affection dont elle jouit auprès de la population Bousaadie» signale Hamid Abdelatif, la «mémoire» de la cité du bonheur. L’occasion a été saisie pour honorer M. Ouadah, enfant de la ville, plusieurs fois champion d’Algérie du jeu, d’échecs et d’autres figures locales. La journée s’est achevée par la projection du film consacré à Benboulaïd en présence du réalisateur Ahmed Rachedi et de l’acteur principal, M. Hassan Kerrache. Enfin, en soirée, les invités ont eu droit à un récital musical exécuté avec brio, par la prometteuse troupe El Anwar, premier prix du Festival régional du chant religieux. Cette journée est-elle un indicateur pour la relance culturelle à Bou Saâda ? H. T.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: 19 MAI A BOU-SAÂDA le 26/05/10, 02:34 am

Jamila


Super Posteur
Super Posteur
Merci Mohamed de nous faire profiter de l’article d’El-Watan consacré à l’évènement qui a eu lieu dans notre belle cité pour la célébration de la mémorable journée de l’étudiant. On doit tirer chapeau aussi aux organisateurs et à Kamel Zahi pour la réussite de cet évènement. En effet les invités qui ont fait honneur par leur présence étaient vraiment un choix des plus distingué. Les Bou-Saadis ont de quoi être fiers.

Voir le profil de l'utilisateur

3 19 MAI A BOU-SAÂDA le 27/05/10, 10:44 am

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Même si ça n’a pas la même résonance pour moi, je comprends que c’était important pour votre pays.
C’est un pan de l’histoire « occulté » pour nous, je n’avais aucune idée de cet aspect de la guerre qui nous a séparés.
Mais c’est intéressant aussi pour reconstituer mon histoire personnelle car j’ai quitté Bou Saada avec ma sœur en 1956, à la suite d’un des premiers événements tragiques à Bou Saada, la mort du mari de mon institutrice.
Ca renforce mon point de vue sur la guerre. QUELLE SALE BETE !

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: 19 MAI A BOU-SAÂDA le 27/05/10, 06:49 pm

BENHOUHOU SAADI


Langue pendue
Salut Jacqueline, je comprends que tu sois un peu gênée à chaque fois qu’on aborde le sujet de la Guerre d’Algérie, mais je voudrais que tu sache que les algériens dans leur grande majorité, savent faire la différence entre la France coloniale de l’époque, et le Peuple français ami, qui en dehors des « ultras » et des fascistes de l’OAS, était contre les exactions, les humiliations et la violence que nous subissions quotidiennement. Maurice Audin, l’Aspirant Maillot, Fernand Iveton et des centaines d’autres français sont morts sous la torture, les armes à la main ou guillotinés pour la cause algérienne. Ou le fameux réseau Jeanson « porteurs de valises », un ensemble de patriotes français qui aidaient à collecter et à transporter des fonds et des faux-papiers pour les agents du FLN opérant dans la métropole. A Bousaâda, les quelques français civils de métropole étaient là, beaucoup plus pour aider qu’autre chose (Instituteurs, Directeurs d’écoles, médecins, fonctionnaires…). La population a souffert beaucoup plus des Harkis, de la horde de Belounis et la Légion étrangère, que de ses « métropolitains » qui vivaient avec nous et leurs enfants allaient dans nos écoles.

Alors chère Jacqueline, tu n’a rien à te reprocher, tu n’es pas responsables des actes que ton pays à pu commettre. Le fait de les dénoncer est déjà un acte de courage, même si les algériens attendent toujours un pardon officiel (à défaut de repentances) qui tarde à venir. Pour ma part (fils d’un prisonnier de guerre atrocement torturé), ton amitié et ta passion pour ma ville natale me suffisent amplement.

Voir le profil de l'utilisateur

5 19 MAI A BOU-SAÂDA le 27/05/10, 07:10 pm

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Merci de tout coeur Saadi, je saurai me souvenir de tes paroles apaisantes.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: 19 MAI A BOU-SAÂDA le 27/05/10, 08:58 pm

Nassira


Langue pendue
Salam

Bonsoir Jacqueline et tous nos amis français, j'approuve entierement et confirme tout ce que Saadi a dit, Je partage son avis et je le remercie de parler franchement et aborder même les sujets sensibles.
C'est en dialoguant qu'on avance et qu'on consolide nos liens et nos amitiés, dans ce forum on confirme ces liens entre les deux rives, qui prouvent que l'amour d'un pays ou d'une ville peut étre un lien auusi fort que les liens de sang.........
Tu as raison Jacqueline la guerre est une sale bete, mais pour ma part je dis qu'il faut tirer avantage de tout notre passé aussi douloureux soit il et de notre patrimoine aussi varié soit il des berberes aux differentes civilisations et cultures qui ont fait de notre Algérie et notre cité de bonheur ce qu'el sont actuellement.
2l'occasion je présente mes voeux à toutes les mamans et particulierement à celles sui lutent et résistent à la salla bete, que l'amour regne, que la sagesse domine, que la fraternité et la tolérance nous aident à trouver ce qui nous rassemble et pas ce qui nous sépare.
Que la paix soit sur toute l'hummanité, Amin

Fraternellement Nassira

Voir le profil de l'utilisateur

7 19 MAI A BOU-SAÂDA le 27/05/10, 09:30 pm

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Merci Nassira de prêcher pour la sagesse et la fraternité et d’avoir une pensée pour ceux qui sont en lutte.
C’est un grand privilège pour nous de pouvoir nous rapprocher en parlant sur ce forum et je suis heureuse de voir cette levée de boucliers contre la guerre !

Fraternellement aussi à vous tous.

Voir le profil de l'utilisateur

8 19 MAI A BOU-SAÂDA le 28/05/10, 02:44 pm

Jacqueline


Super Posteur
Super Posteur
Votre grande gentillesse malgré la souffrance qui vous a marqués pendant la guerre me fait chaud au cœur, vous avez raison de célébrer les événements fondateurs de votre nouveau pays et, comme dit Nassira, il faut reconstruire à partir de là en regardant devant.
Je suis très touchée de votre grande compassion à l’égard de vos frères et soeurs de France

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: 19 MAI A BOU-SAÂDA le 29/05/10, 02:56 am

Benaziez


Rang: Administrateur
Moi aussi j’appuie et corrobore les idées de Saadi et Nassira. Notre devoir et de tourner la page et de reconstruire le mémoriel sur de bonnes relations basées sur le respect et la confiances entre les deux peuples. Notre forum, exemple de passerelle de l’amitié est une bonne tribune pour abonder dans ce sens. La déchirure du passé a toute de même légué un patrimoine que le travail de mémoire doit prendre en charge. Par le dialogue et la concertation les choses avanceront.


_________________
"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: 19 MAI A BOU-SAÂDA Aujourd'hui à 08:52 pm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum